Bordeaux

Vendredi 13, un cas exemplaire pour le Musée de la Mer et de la Marine

Le vendredi 13 a récemment changé de place pour se retrouver aux bassins à flot pour y être remis en état afin de naviguer à nouveau. Le Musée de la Mer et de la Marine porté par Norbert Fradin va sortir de terre puisque la première pierre va en être posée cette semaine et ce Vendredi treize en sera une pièce maîtresse.

En 1972, le navigateur Jean-Yves Terlain participe à la Transat Anglaise, la Ostar, avec un bateau « monstrueux », le plus grand voilier jamais conçu pour la navigation en solitaire. C’est Claude Lelouch, le célèbre cinéaste, qui lui a donné son nom Vendredi 13, car c’est lui qui l’a financé et a permis à Terlain de le construire. A l’arrivée de la Transat, Vendredi 13 sera battu sur le fil par le Pen Duick IV d’Alain Colas après un sprint final qui est resté dans toutes les mémoires. Même s’il ne naviguera plus en course (à l’exception d’une expérience malheureuse avec le navigateur Yvon Fauconnier), ce bateau reste l’un des plus grands mythes de l’histoire de la course moderne. Quarante trois ans plus tard, le bateau qui finissait tristement ses jours à Bordeaux sur le parvis de la base sous-marine intègre le fonds du Musée de la Mer et de la Marine. Entre Claude Lelouch et Norbert Fradin, entre le premier financeur du bateau mythique et son dernier acquéreur, la rencontre est providentielle et chargée de sens : c’est toute une épopée de la mer qui vient ainsi remonter à la surface et renouer le fil d’une légende.

Le Vendredi 13 de trois quart arrière

Pour répondre à tous les enjeux de cette restauration, qui vise à remettre Vendredi 13 à l’eau et lui donner ainsi une nouvelle vie, le Musée de la Mer et de la Marine a mis sur pied un partenariat opérationnel avec l’association Rêve de Sens. Cette association, créée et dirigée par l’ancien navigateur Bertrand Quentin, s’est spécialisée dans la sauvegarde des bateaux de la course au large, restaurant en particulier le fameux Côte d’Or , le dernier trimaran de Tabarly. Dans cette aventure de la renaissance du Vendredi 13, Bertrand Quentin est accompagné d’Yvon Fauconnier, le dernier skipper du bateau. En acquérant le Vendredi 13, le Musée de la Mer et de la Marine a acquis une histoire, un mythe, une légende de la navigation moderne. En entreprenant sa restauration, le Musée de la Mer et de la Marine a relevé le pari de redonner vie à un bateau qui était voué à une disparition assurée et programmée. Demain, en le faisant naviguer sous les couleurs du Musée de la Mer et de la Marine, ce dernier partagera avec les visiteurs privilégiés ces deux histoires du Vendredi 13 : celle de sa légende et celle de sa renaissance.
Texte Musée de la Mer et de la Marine

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda