Une grande première bordelaise pour l’Hermione russe !



Publié le 24 octobre 2016 à 16:38

Actualité

La frégate russe Shtandart vient de passer cinq jours à Bordeaux, les bordelais (es) ont pu ainsi visiter le grand trois mâts. L’original de cette unité avait été construit en 1703, l’embarcation était à l’origine le premier navire de guerre de la flotte de l’Empire russe.


Le bateau était à l’époque le vaisseau amiral de la flotte de la Baltique composée de 9 navires. Armé de ses 28 canons, la carrière du bâtiment de guerre ne fut pas des plus longues puisqu’elle s’arrêta seulement 16 ans après sa construction et sa mise à la mer. La frégate longue de plus de 34 mètres et disposant de 14 voiles a été reproduite à l’identique pour la partie extérieure comme l’a été l’Hermione mais dans un temps plus court. L’intérieur de la coque a évidemment été emménagée afin de répondre aux normes et aux besoins de notre époque, il semblerait en effet qu’il n’y ai plus besoin de poudre et de canon en 2016 mais il y en a encore à bord pour illustrer le côté historique du navire. Ce n’est évidemment pas l’original auquel ont eu à faire les visiteurs mais à une réplique construite en 1999. La construction de cette réplique a débuté en 1994 sur les rives de la Neva à Saint Pétersbourg. Si le premier « Shtandart » a été conçut à partir des plans de Pierre 1er le Grand, le second à été construit par le Centre d’éducation maritime de Saint Pétersbourg dans le cadre du Shtandart Project sur les plans du navire initial.

C’est une initiative qui a pour but de former de jeunes russes à la construction navale et à la navigation à voile. C’est donc, après les séjours de l’Hermione et du Cuauhtémoc (un navire école mexicain), au tour des russes de venir visiter le Port de la Lune. Le bateau a été accueilli au ponton d’honneur construit pour ce genre d’événement et a pu être visité par le grand public durant 4 jours. Un accueil qui s’inscrit dans la volonté de Bordeaux d’animer son fleuve souvent théâtre de nombreux événements comme la prochaine Solitaire du Figaro dans le cadre de Bordeaux Fête le fleuve. C’est une fois de plus une bonne initiative de la part de la mairie qui sensibilise grands et petits à différents éléments en accord avec la culture locale. Entre la fête du vin et celle du fleuve, les deux fêtes alternants chaque année, la mairie ne cache pas son ambition de faire rayonner non seulement la ville mais aussi son port. Le Shtanart qui quittera le port cette nuit vers 3 heures du matin a été accompagné pendant cette escale par le voilier Corentin qui quittera lui aussi le port cette nuit.
La frégate et le voilier laissent la place au « Belem » qui arrivera le 29 Octobre prochain pour séjourner tout l’hiver.


Valentin Agbo Aclozo


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Le Village du Livre, plus grande (...)

| le 17 février 2018
C’est à Sablons que depuis mai, les portes d’un ancien site industriel du XIXème siècle laissent entrevoir les bibliothèques pleines à craquer de la nouvelle plus grande librairie de (...)

Théâtre Casino Barrière : Nicolas Saez Sextet/Calle Las Minas

16 février 14:10

Le train BtoB my job en gare Saint Jean

15 février 10:28

« Lubrik, à braquer nos idées sur scène c’est ça l’impro ! »

14 février 16:36

Darwin : Le terrain de jeu du graphisme

13 février 13:17

« Météo défavorable » Un tête à tête explosif et réjouissant !

12 février 18:58
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
  Meuble TV chinois incrusté
Premium
Lire +
Dernières Annonces
O21, et si on imaginait votre futur ?
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
STAGES d'écriture scénaristique
localisation de l'annonce Saint-Émilion Autres
Lire +
We ludique - anniversaire des nomades du jeu
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
SALON DU DISQUE DE BORDEAUX
localisation de l'annonce Bordeaux DVD & CD
Lire +
SALON DU LIVRE ANCIEN
localisation de l'annonce Bordeaux Livres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement