Une France qui divague et se délite, un Président content de lui …

Capitaine souriant et confiant d’un navire qui prend l’eau, François Hollande est depuis plusieurs semaines clairement entré en campagne. Face à des sondages on ne peut plus catastrophiques, il a décidé de nous expliquer combien pourtant « tout va mieux », et de nous démontrer avec pugnacité qu’il est important pour ne pas dire capital, de le réélire en 2017.

Bien meilleur diseur que faiseur !

Entre distributions électoralistes récentes de cadeaux opportuns qui ne feront que creuser un peu plus le déficit budgétaire, utilisation de chiffres faux pour valoriser à tort son action en matière de chômage, déclarations démagogiques concernant l’ISF et les cadeaux que ses adversaires s’apprêteraient à faire aux riches !!! etc … notre Président, talentueux diseur, ne manque pas d’adresser à un peuple Français plutôt triste et asthénique, une version édulcorée et revisitée de sa campagne de 2012, sauf bien sûr le fameux « moi Président » qu’il importe désormais de taire et même d’oublier. L’enthousiasme ne lui manque pas dès lors qu’il s’agit de transformer quelques chiffres un peu moins pires que prévu en un « ça va mieux » que les Français ont malheureusement beaucoup de mal à ressentir.

Adepte brillant de la méthode Coué et sans aucun doute à l’abri du moindre risque d’état dépressif, François Hollande bien que malin et fin stratège comme aiment à le souligner certains spécialistes en sciences politiques, a pour l’instant surtout le don d’irriter une immense majorité de Français.


Et par ailleurs …

Difficile de ne voir que des manifestants dans les hordes de guerriers ultra violents qui dans nos villes détruisent tout sur leur passage, même si les tenants de la gauche radicale semblent les comprendre tout en incitant sans aucune gêne, la police à plus de retenue, car tout serait de sa faute !

Que dire de l’’affiche produite par la CGT, représentant les forces de l’ordre comme de dangereux buveurs de sang, avides de se livrer au matraquage.

De qui se moque-t-on ? La situation dans notre pays justifie-t-elle cette irresponsable entreprise de violence et de désunion nationale ?

Que penser par ailleurs en cette période cruciale de l’absence de débat politique réellement sérieux, alors que polémiques, attaques ad hominem, débats agressifs, superficiels et partiaux occupent sans aucun souci de pédagogie une scène médiatique où le nombre de candidats semble augmenter au même rythme que le nombre d’électeurs diminue.

Des ministres et anciens ministres rivaux en campagne électorale dans un capharnaüm idéologique tout à fait indescriptible, des polémiques internes incessantes, un refus certain de voir toute la réalité, une inconséquence face aux enjeux, une France peu résolue qui ne manque pas d’exagérer ses soucis, ne laissent pas d’inquiéter.

Avec un Président élu en 2012 sur un programme économique tout à fait irréaliste mais basé sur le ressentiment anti-riche d’une bonne partie de la population, nous sommes arrivés à un taux d’endettement record qui continue de s’accroître, un taux de chômage catastrophique, une reprise économique à la traîne par rapport à nos voisins, une perte de compétitivité évidente ….

De quoi conseiller vivement à François Hollande, « le satisfait », de passer le témoin, avant que la France ne sombre totalement dans la psychasthénie.

La France va mal !

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.