Talence

Un réconfort pour les réfugiés syriens

Quatre mois après son lancement officiel, l’association CHAAM, poursuit ses actions humanitaires, sociales et culturelles envers les réfugiés syriens qui sont arrivés en masse dans la Gironde et sur l’agglomération bordelaise surtout durant les années 2015 et 2016.

C’est à l’initiative d’un groupe de bénévoles que cette association, regroupant syriens et français, a vu le jour en septembre de l’année dernière. Ils se sont rassemblés autour d’un projet pour venir en aide aux réfugiés syriens fuyant les affres et les atrocités de « la guerre civile » qui dure depuis plus de cinq ans et qui a détruit tout un pays et tout un peuple.
« CHAAM- شام » (croissant fertile « CHAAM » en arabe ou Levant), c’est le nom choisi pour cette association. Tout un symbole pour tous les syriens et profond ressenti pour les syriens de Bordeaux. Accueillis à Gradignan, les membres de l’association tiennent particulièrement « à remercier Michel Labardin, maire de Gradignan et tous ses services pour leur soutien des premières heures et jusqu’à aujourd’hui... Un parrainage précieux sans lequel nombre de nos actions n’auraient pas pu voir le jour »

Saed Raji, syrien résidant à Bordeaux depuis une dizaine d’années, a été élu président de cette jeune association. Il reconnait que « la tâche sera rude dans l’état actuel des choses », mais il compte avec son équipe composée de français, syriens, et quelques autres nationalités « venir en aide aux réfugiés de la Syrie meurtrie ». Il insiste sur le caractère apolitique de l’association et sur l’engagement de ses membres pour aider au mieux les réfugiés syriens qui arrivent sur la région. Il profite pour lancer un appel pressant : « Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés et les portes de CHAAM sont ouvertes à tous  ». L’association a pour but d’étendre ses actions sur toute la métropole bordelaise, mais espère bien toucher toute la Gironde, voir même la grande Aquitaine. Apolitique et laïque, l’association est « un espace qui se veut humanitaire, comme décrit par son président, qui a pour but d’aider au développement des liens socio-culturels entre Français, Syriens et peuples originaires du Chaam à la lumière de leur mémoire commune ».

Nadia Paquereau, membre fondateur de l’association, énonce les objectifs : « Nous avons pour mission d’aider au développement des liens socio-culturels…l’objectif principal est de faire de la culture un vecteur majeur de l’intégration sociale réussie des réfugiés syriens en priorité… ». Elle poursuit : «  l’association a également pour but de rapprocher les cultures et de faire découvrir ou redécouvrir aux Français le patrimoine historique, linguistique et culturel de la Syrie et de sa région (Echaam) et réciproquement à travers des actions et des activités sociales et culturelles  ». Le champ d’actions de l’association comme énoncé dans les statuts se fait autour d’événements qui renforceront l’échange des deux cultures française et syrienne à travers des conférences-débats, des formations, notamment linguistiques, des spectacles, des ateliers thématiques qui racontent la culture du croissant fertile dans ses diverses dimensions. L’association est devenue aujourd’hui le maillon fort d’une chaîne de fraternité qui s’amorce entre Girondins et Syriens arrivés dans la région. La famille Chaam s’élargit et gagne en compétences. Avec près d’une trentaine d’adhérents et de bénévoles, elle a déjà pris son envol, aidée en cela par un partenariat venu volontiers du lycée Sans Frontière de Pessac, l’association des femmes Villenavaises, la Mairie de Gradignan, EPIS de Cestas, le centre technologique Nobatek de Talence, la radio internationale web Souriali de Bordeaux ou encore l’INSUP. « Tous nos partenariats effectifs ou en devenir ont contribué à rendre vivant ce faire-ensemble » assure le président.

Ecrit par Fayçal Charif


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda