Un dimanche indien



Publié le 4 mai 2016 à 07:49

Art de vivre

Dimanche 24 avril, Bègles, 9 heures du matin. Un groupe de femmes et d’hommes se dirigent vers un dojo, ils entrent les uns après les autres dans la grande bâtisse.


Au travers de larges baies, la vive lumière de l’aube baigne l’immense salle. Certains portent sous leurs bras, un tapis enroulé et une couverture, d’autres un petit banc ou un coussin. Sur leurs visages, aucune ferveur mystique, mais plutôt un franc sourire de bonne humeur. Les vêtements, de styles hétérogènes ne révèlent pas une appartenance à une quelconque confrérie fumeuse, l’uniformité n’est pas de mise sur ces chemises.
Deux animatrices sont déjà là depuis une bonne heure, mais là encore, pas de regards hallucinés de gurus de comédie, pas de robes orange, pas de symboles énigmatiques, rien ! Ces gurus-ci sont bien occidentales, leur nom Jocelyne et Marie-Laure (pas de Sita ou de Lakshmî...) L’accueil est simple et chaleureux.
Le thème choisi pour cette journée de yoga, puisque c’est bien de cela dont il s’agit, tourne autour de l’évolution de la vie sur terre, il y a de cela des milliers d’années, mit en parallèle avec la voie d’évolution dont se réclame cette discipline somatopsychique (les partisans du créationnisme se retourneraient dans leurs certitudes.)

La salle de Yoga Dojo

Les pieds nus ou en chaussettes circulent sur le tatami rouge et bleu, d’ordinaire plus habitué aux sauts et aux voltiges des pratiquants des arts martiaux qu’à ces calmes visiteurs. Ce dimanche, la température est un peu fraîche, il y a ceux qui ont prévu un lainage réconfortant et ceux qui s’enveloppent avec de grandes couvertures, et, quand des jambes ou des bras s’élèvent vers le ciel, on peut voir une ou deux petites toiles de tente mouvantes se déployer drôlement dans l’espace.
Les yogis, après un démarrage tout en douceur, ont donc commencé à s’installer dans des postures diverses, nommées tour à tour : dandasana, marjariasana, bhugangasana, apanasana, et caetera…tous ces noms en sanskrits, si délicieusement exotiques, nous sont traduits et expliqués. Nous nous promenons dans un passé lointain à la recherche de l’héritage le plus précieux que nous ont légué nos ancêtres ; la vie.
Dans ce voyage dans le temps, nous passons de l’algue bleue à l’homme triomphant, bipède et fier de l’être. Fort de cette victoire, une sympathique pause collation nous est offerte.

Une cinquantaine de pratiquants de 19 à 70 ans se rassemblent autour d’une tasse de thé ou de café et de quelques biscuits. Au contact de ces boissons chaudes, les langues se délient, on vient de Bègles, de Bouliac, de Blanquefort et même du bassin d’Arcachon et de l’île d’Oléron !! l’ambiance est joyeuse.
La journée n’est pas terminée, nous reprenons avec entrain. Le rythme est alerte ; une déclinaison de salutations au soleil rythmée par des mantras (Syllabes ou phrases sacrées) et des pranayamas nous entrainent jusqu’à midi et demi. Les enchaînements sont adaptés avec un seul mot d’ordre « Ne t’infliges pas à toi-même ce que tu ne voudrais pas que quelqu’un te fît … cela dit en termes plus yoguiques où il est question de non-violence envers soi-même et envers les autres… par extension.
. La matinée se termine dans la détente et le bien-être. Chacun a amené son pique-nique et des partages de tartes ou de salades composées ont lieu spontanément. Des rires retentissent souvent. Tout cela ne ressemble décidément pas à une assemblée sectaire.

L’après-midi, le soleil a réchauffé agréablement la salle, une mini conférence nous permet de faire connaissance avec quelques dieux indiens sur les 3 millions (au moins) ; Shiva le Maha yogi (grand yogi), Brahmâ, dieu créateur né dans l’eau, et Vishnou le protecteur… la pratique qui suit demeure dans le ton de la mythologie.
Après un petit goûter réconfortant proposé par nos animatrices, la pratique se poursuit avec des postures comme Garuda, bel oiseau mythique qui sert de monture à Vishnou. On nous fait découvrir des techniques de respiration (pranayamas) et l’univers particulier des mantras.
Toute la magie de l’Inde et la richesse du yoga sont abordées. La journée s’achève, nous rentrons chez nous avec des idées et des images, plein la tête pour retrouver nos vies, nous sommes apaisés, mais pleins d’énergie.
Renseignements : Yoga au fil du souffle


Marie-Laure Bousquet Moison


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Pour une nouvelle forme d’autopartage

| le 21 mars 2017
Citiz c’est déjà 66 voitures en autopartage sur Bordeaux avec une forte implantation rive gauche. Pour donner plus de souplesse à l’autopartage Citiz veut mettre en place le service « Yea » et pour (...)

Les parisiens de Bordeaux à bord du Marco Polo

5 mars 14:12

PARA BD, Tintin a la côte.

24 janvier 16:10

Vivons Création déjà de retour sous un nouveau nom

5 novembre 2016 12:47

Salon du Vintage Bordeaux 2016

3 novembre 2016 10:06

Ouverture du premier café chats de Bordeaux en novembre !

22 octobre 2016 13:29
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Urgent Recherche appartement T3
localisation de l'annonce Bordeaux Location
Lire +
Réunion de présentation
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
cherche Java
localisation de l'annonce Saint-Médard-en-Jalles Animaux
Lire +
Bordeaux Photographie
localisation de l'annonce Bordeaux Décoration
Lire +
Un village LEGO® à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement