Union Bordeaux-Bègles

Un arbitrage approximatif prive l’Union de la victoire

Heureusement il y a les arbitres de touche et ils font de mieux en mieux leur travail mais il serait nécessaire qu’ils interviennent plus souvent car l’arbitre de champ ne peut vraiment pas tout voir.

Tout va de plus en plus vite et les comportements ne sont pas toujours très sportif avec des gestes de plus en plus dangereux comme cette charge coude en avant qui met Luke Braid sur les fesses et qui vaut un carton à son auteur ou cette agression de Paillaugue sur Goujon qui se jette poing en avant et qui méritait pénalité et carton et non pénalité contre l’Union car la pénalité méritait d’être retournée, voire les plaquages à l’épaule qui ne sont plus des plaquages. Même s’il a essayé de faire de son mieux Mr Raynal n’a pas livré un très bon match car il a mis du temps à réagir aux fautes montpellieraines bien camouflées et il faut croire qu’on ne joue pas tout à fait au rugby de la même manière en Afrique du Sud et en France. Il faut être attentif au développement de ce type de comportements de jeu de brutes car c’est la négation du rugby, on s’achemine vers du rugby à quinze tracteurs qui ont enclenché le crabotage et on peut penser que le public n’aime pas trop ça. Pour ce match l’Union avait choisi de ne pas jouer le jeu du rugby "concours de labours" de Montpellier en choisissant de mettre de la vitesse et de faire circuler le ballon ce qui a été fait et bien fait car l’Union a dominé le plus clair de la partie mais en pure perte, dommage !

Un Dubié déterminé

Alors que depuis quelques temps l’Union avait du mal à enclencher la seconde mi-temps, sur ce match c’est à cette période là que l’Union aurait pu construire sa victoire avec le contre de Serin et la transformation d’Hickey qui lui a permis de prendre la tête et de la 53ème à la 63ème l’UBB a fait la course en leader et sans cette pénalité contre Serin alors qu’elle aurait du être renversée contre Paillaugue, le MHR aurait eu bien du mal à battre l’UBB sans pour autant prétendre que cela aurait été impossible. Très gros match de l’Union qui fait d’autant plus regretter cette septième place car si envisager de battre Brive qui effectue une belle fin de parcours reste très envisageable, aller gagner à Mayol relève de l’exploit car pour se qualifier il faut gagner les deux matchs restant. On voit mal comment un accident industriel pourrait affecter Castres qui vient d’étriller La Rochelle et qui se déplace à Oyonnax puis reçoit le Stade Français. Il faut particulièrement se méfier des brivistes à qui les canines poussent et qui lorgnent fort sur cette septième place qui est donc qualificative pour la Coupe d’Europe, Nicolas Godignon n’a pas caché son intérêt pour cette septième place avec la réception de Pau pour clôturer la saison à Brive. Les deux derniers matchs en phase régulière de tous les dangers pour l’Union.

Auzqui en action

Montpellier Hérault Rugby : 19 (1 essai B. du Plessis 65ème ; 4 pénalités Catrakilis 14ème, 19ème, 32ème, 44ème ; 1 transformation Catrakilis 65ème)

Union Bordeaux Bègles : 16 ( 1 essai Serin 49ème ; 3 pénalités Hickey 40ème, 53ème, 62ème ; 1 transformation 50ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda