Bordeaux

UBB Montpellier match nul

Dans le sens le plus littéral du terme c’était vraiment un match nul avec un festival d’approximations et de fautes techniques de la part des deux équipes avec une petite victoire pour l’Union dans ce festival.

L’affiche semblait alléchante et l’entraîneur de l’an dernier devenu sélectionneur qui était dans les tribunes aurait pu donner son avis sur ce match car l’an passé l’UBB sous sa houlette avait inscrit cinq points au compteur avec une belle victoire face au MHR sans pour autant posséder un tel effectif. Le public devait se douter de quelque chose car il n’était pas au rendez vous et si ça continu il y sera de moins en moins. Pour les amateurs présents ils se sont terriblement ennuyés dans un match qui n’annonce rien de bien bon pour l’UBB si cela continu. La semaine passée l’Union avait perdu mais avait réussi à marquer un essai de belle facture mais pour ce match quelle catastrophe ou Nabuli va commettre un en avant sur un essai tout fait. De la part des deux équipes un récital de fautes techniques, d’erreurs de choix, de passes en avant enfin tout y est passé avec une performance un peu supérieure pour l’UBB.

Un énième départ d’Amosa sans résultat

Difficile de parler d’un match sur lequel il n’y a pas grand chose sinon rien à dire, d’autant que pour ceux qui étaient restés chez eux en regardant le match suivant sur Canal qui opposait Toulouse à La Rochelle, ils ont eu droit à un très beau spectacle. Dans ce naufrage Roumat a tiré son épingle du jeu passé en troisième ligne centre après la sortie d’Amosa permettant à Woki de reprendre place en troisième ligne ou il a semblé un peu émoussé. Seul Radradra durant ce match a réussi à produire des franchissements intéressants se traduisant souvent par une même chistera en bout de ligne voire par une passe mal assurée. Dans cette équipe de l’UBB, il y a une fébrilité qui empêche les joueurs de s’exprimer et de prendre confiance où seule l’insouciance d’un Ducuing ou d’un Lonca ont été capable d’éclairer le match contre Pau. Ce qui parait inquiétant c’est que Teague devient la risée d’un de ses collègues entraînant une autre équipe.

Serin dégage sous la menace de Pienaar

Union Bordeaux Bègles : 9 (3 pénalités Serin 7ème, 19ème, 55ème)

Montpellier Hérault Rugby : 9 (3 pénalités Pienaar 41ème, Goosen 66ème, 77ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda