Stupeur

Alors que le Président concoctait on ne sait quelle stratégie alambiquée et tordue pour tenter de se faire plébisciter via une primaire plus ou moins bidonnée grâce à l’appui de Gambade Délice, patatras c’est la tuile ! Un sondage commandé par le PS qui n’aurait pas du être divulgué et dont le résultat peu flatteur pour le Président avait été tenu sous le boisseau a filtré grâce au journal le Point. Sondage qui dit que dans tous les cas de figures au second tour c’est Arnaud Montebourg qui s’imposerait quel que soit l’adversaire. Seul le candidat le plus à droite lui poserait un léger problème, mettant en évidence la dérive droitière de l’actuel gouvernement. Il faut quand même se souvenir que c’est l’apport des voix de Montebourg qui avait permis à Hollande de l’emporter au second tour, dans une primaire où ce dernier n’a figuré que par défaut. Tout cela tend à prouver que plus aucun membre du gouvernement n’est réellement crédible et que ceux qui ont fait preuve d’un certain courage, fidèles à leurs convictions, en lâchant leur portefeuille ministériel sont plus crédibles que bien d’autres qui se gobergent dans les ors de la République. Montebourg a bien potassé son Petit Mitterrand illustré et il a su trouver, loin des responsabilités gouvernementales un chemin d’inspiration très chevénementiste qui est porteur pour lui, d’autant que son projet a aussi quelques accents du Front de Gauche. L’allégeance à Bruxelles agace de plus en plus nombre de français et il semble que le Brexit ait réveillé les consciences car on oublie vite le vote de 2005 qui se reproduirait sûrement à l’identique aujourd’hui si on reposait la question au français. Fort de cette constatation Montebourg est prêt à braver l’Europe pour favoriser les petites et moyennes entreprises françaises et n’est ce pas ce que tout le monde attend ? Foin de l’Europe actuelle et de son carcan d’oukases administratifs. Un processus de détricotage de cette Europe allemande inféodée à la financiarisation de l’économie est en train de se mettre en place car ce n’est pas cette Europe là qu’on attendait mais une Europe plus solidaire, plus protectrice, plus soucieuse de son identité, de ses richesses culturelles et historiques ainsi que de ses traditions.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.