Paris

Sortie ratée pour Jacques Brunel

L’Union Bordeaux Bègles s’est déplacée dans la capitale pour affronter le Stade Français lors de la dernière journée de Top 14 de 2017. Un contexte particulier pour le dernier match de l’année puisque c’était également le dernier match de Jacques Brunel en tant que manager de Bordeaux.

La première mi-temps commence calmement, le début de match est plutôt équilibré avec plusieurs tentatives d’occupation du terrain de la part des deux équipes mais l’Union se met rapidement à la faute sans conséquences. De vraies conditions hivernales avec un terrain gras obligent les deux équipes à avoir recours au jeu au pied de pression et au défi physique pour mettre l’adversaire en difficulté. Bordeaux défend beaucoup mais semble partir sur les mêmes bases que face à la Rochelle et ne craque pas malgré les bonnes offensives parisiennes. Paris a la main sur le ballon et pousse encore Bordeaux à la faute qui encaisse les trois premiers points du match (11ème). L’indiscipline domine côté bordelais et ne permet pas à l’Union d’inquiéter le Stade Français bien en place défensivement, Bordeaux est victime de son impatience en ce début de match. Pierre Brousset l’arbitre de la rencontre est mis à contribution entre les multiples fautes de mains et l’indiscipline des deux équipes. C’est un match triste dans le contenu à cause des mauvaises conditions de jeu qui empêchent les deux équipes de proposer du mouvement et de joueur leur rugby. Un premier acte entaché également par le remplacement du jeune ailier bordelais Geoffrey Cros sortie sur civière (27 ème) après un choc avec le trois quart centre parisien Waisea Nayacalevu. Le ballon change de mains sans cesse mais une nouvelle fois les fautes de mains à répétitions hachent le jeu. Il faut attendre la 34 ème minute pour assister au premier éclair de la rencontre, sur une touche rapidement joué à hauteur de la ligne médiane, les joueurs parisiens multiplient les passes et inscrivent un essai en contre attaque par l’intermédiaire de Jonhatan Danty. Bordeaux fait enfin preuve d’orgueil et réagit dans la foulée avec une attaque bien construite qui ne mènera malheureusement à rien puisque Paris récupère la possession. Une première période sous le signe du déchet et de l’indiscipline. Mis à part l’essai parisien, les deux équipes développent très peu de jeu et se quittent sur un score à l’image du jeu proposé 10 à 3.

Matthieu Jalibert ballon en main face à Toulouse

Bordeaux commence bien ce deuxième acte et amène le danger près de la ligne parisienne grâce à ses avants présents dans le combat. Un temps fort bordelais concrétisé, Paris est sanctionné et encaisse trois points au pied après une pénalité de Mathieu Jalibert qui confirme son statut de leader dans le groupe bordelais malgré les conditions difficiles. Bordeaux met Paris sous pression, alterne parfaitement le jeu et rajoute trois points supplémentaires, très bonne entame de deuxième période pour l’Union. Les difficultés des deux équipes à mettre leur jeu en place agacent de tout évidences les joueurs qui montrent quelques signes de frustration. Bordeaux veut emballer la rencontre mais Paris enchaînent les fautes pour stopper les ambitions bordelaises. Petite anecdote dans ce match, l’arbitre sanctionne un joueur parisien d’un carton jaune qu’il soupçonne d’un geste d’anti jeu sur une offensive de l’UBB avant de revenir sur sa décision après avoir visionné l’arbitrage vidéo. Le match est parti sur de toutes nouvelles bases, Bordeaux tente et amène le danger à plusieurs reprises mais il y a toujours quelques difficultés dans le dernier geste. Paris contre le cour du jeu à la 60 ème minute inscrit un nouvel essai par Djibril Camara sur une passe au pied de Jules Plisson, l’essai a été validé après l’appel à l’arbitrage vidéo mais certains doutes sur la validité de cet essai existent toujours dans les rangs bordelais. Bordeaux n’a pas réussi à concrétiser de manière évidente sa domination en ce début de deuxième période, tout est à refaire à un quart d’heure de la fin du match pour rattraper le Stade français au tableau d’affichage. Bordeaux insiste et inscrit trois points de plus qui permet à l’Union de récupérer son point de Bonus défensif et n’a plus que trois points de retard sur les parisiens. Bordeaux fournit beaucoup d’énergies dans la bataille mais craque en cette fin de match et encaisse un troisième essai signé Waisea. Bordeaux a tenté d’emballé la rencontre et de dynamiser le scénario du match mais sans grand succès et s’incline face au Stade Français sur le score de 22 à 12.L’Union ne ramène aucun point de Paris et perd le dernier match de l’année 2017 avec Jacques Brunel à sa tête. Un départ sur une défaite fort peu encourageante pour la suite.

Stade Français : 22 (3 essais : Danty 35ème,Camara 51ème, Nayacalevu 78ème ; 1 Pénalité Plisson 11ème ; 2 transformations Plisson 35ème, 79ème)

Union Bordeaux Bègles : 12 (4 pénalités Jalibert 14ème, 45ème, 48ème, 70ème)

Ecrit par Bastien Marcou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda