Rugby traditionnel et Rugby moderne …



Publié le 15 avril 2016 à 08:44

Sports

C’est en lisant le journal des Amis et Anciens du BEC (Bordeaux Etudiants Club) , doyen des clubs universitaires français, qu’un article de Jean David, Professeur des Universités, Doyen Honoraire de la Faculté Dentaire de Bordeaux a retenu notre attention d’adeptes passionnés de tous les ballons, qu’ils soient ronds ou ovales.


Extraits :

« Cette discipline sportive constitue une formidable gomme à différences sociales ou raciales. Il laisse des traces indélébiles d’aventures de copains, d’histoires d’amitiés et fraternité autour d’un ballon ovale aux rebonds capricieux. Le renouvellement des générations, voire la mort, pèse d’un moindre poids dans cette société ovale qui ne sépare pas le présent du passé.

Tous les sports collectifs poursuivent une même synergie, ils veulent démontrer grâce à un ballon que le tout vaut mieux que l’ensemble des parties. Aucun n’illustre cette propriété mieux que le rugby, parce que le tout y est le plus divers et le plus ample qui soit ; c’est le seul sport qui :

- place simultanément autant de joueurs sur un terrain ;

- permet à tous l’usage des mains et des pieds dans le maniement de la balle ;

- autorise à empoigner l’adversaire pour le renverser ;

- demande des efforts variés et de répondre à des valeurs aussi différentes : affrontements, corps à corps, sauts, courses, poussées collectives, adresse, intelligence, esprit d’initiative, humilité, courage, altruisme …

Le rugby reste une pratique sportive « à part » qui ne fait rien comme les autres. Initialement les équipes étaient constituées à partir d’éléments « dépareillés » par quinze sujets où le plus grand rendait trente à quarante centimètres au plus petit, le plus lourd au moins autant au plus léger. La complémentarité était la règle ….

Dès les années 80/90, puis avec l’apparition du professionnalisme, le jeu traditionnel a atteint un déploiement, une vitesse, un volume tel que l’on finit par parler d’un autre jeu : le rugby moderne. Rien n’est plus comme avant, rien n’est pour autant figé, ni les grandes équipes, ni le jeu en lui-même.

- des premières on exige une contribution, un apport à une évolution stratégique issue des découvertes successives.

- du second, on requiert des ambitions relevant de la mécanique des fluides : mouvement, vitesse, continuité du flux.

Après des années de vie « sédentaire » à un poste, les rugbymen actuels sont devenus nomades : tout va plus vite tout est plus compliqué dans un jeu où le mouvement devient la variable essentielle et exige à chacun de se déterminer.

Le progrès impitoyable tend à écarter les intuitifs du rugby, les tenants de la seule communion collective, les pratiquants du folklore et ceux qui s’en remettaient essentiellement à l’ambiance et aux vertus morales. Le rugby universitaire et les clubs universitaires authentiques, sont dangereusement impactés par cette évolution. Le joueur professionnel a acquis le statut de « sportif de haut niveau », qu’adviendra-t-il des autres ?

Les enjeux priment souvent sur le jeu, au mépris de la santé et de l’épanouissement des acteurs concernés. Le rugby, école de vie traditionnelle, glisse insensiblement vers une machinerie à broyer les hommes … Il est peut-être encore temps de poser les vraies questions, d’y répondre sans fard ne serait-ce que dans un souci d’éthique élémentaire souvent galvaudée dans ces temps modernes ». Fin de citation ……

Difficile, en conclusion de la lecture de cet article du professeur Jean David, d’envisager sans crainte et avec optimisme l’avenir des clubs dits « traditionnels » ou universitaires comme le BEC. Attachés à un passé, à une culture et à sa transmission, ils sont malheureusement menacés de disparaître, si ce n’est déjà fait pour quelques-uns.

Le temps est-il en train de passer, n’est-il pas même déjà révolu, des tenants de la fraternité joyeuse, du folklore en toute circonstance, de la tradition festive porteuse discrète et sans prétention de valeurs partagées ? Espérons tout au moins que la « moderne » professionnalisation des esprits n’en viendra pas définitivement à bout.

Non, le rugby et le sport en général dans leur expression traditionnelle ne doivent pas mourir !!! Les initiés savent pourquoi …..


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Bruges 33 Handball conjugue formation

| le 8 septembre 2017
Le championnat de nationale 1 débute le week-end prochain pour le Bruges 33 handball avec un déplacement à Dreux dans la grande banlieue parisienne pour y affronter l’équipe de Vernouillet. Un match à (...)

Luke Jones fer de lance de l’Union face au Stade Français

10 septembre 21:22

L’Union coince à Castres

3 septembre 23:01

Rencontre test pour l’UBB face à Castres

1er septembre 22:44

Emile Fourcand, un franc-maçon maire de Bordeaux …

29 août 11:58

L’ASM repart bredouille de Chaban

27 août 22:45

Etablissement le plus consulté

Sports & Loisirs
The Escape Hunt Experience
localisation de l'annonce Bordeaux
Lire +
Derniers établissements
The Escape Hunt Experience
localisation de l'annonce Bordeaux Sports & Loisirs
Lire +
Vous aussi améliorez votre visibilité sur Bordeaux et la Gironde !

RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Maison en pierres
localisation de l'annonce Monségur Vente immobilière
Lire +
Petites escapades bordelaises #1
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Alvy Zamé s’invite sur la scène bordelaise
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Le VOCAL TOUR 2017 donne le tempo à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement


Nous suivre