Référendum, aéroport Notre-Dame-des-Landes : « l’enfumage se poursuit » !

Face à un dossier totalement paralysé depuis fin 2012, notre Président en quête d’une porte de sortie, annonce le recours à la démocratie directe par la tenue d’un « référendum local » sur la pertinence de bâtir ou non ce nouvel aéroport dans la région de Nantes.

Une manœuvre

Indépendamment des problèmes juridiques que semble poser l’organisation de cette consultation, partisans comme opposants ne se privent pas de dénoncer « la proposition Elyséenne », les uns y voyant une manœuvre pour ne rien décider avant la présidentielle de 2017, les autres craignant un vote avant tout anti-zadistes et donc un procédé « faussement démocratique ».

De plus, de nombreux élus locaux, favorables au projet depuis de nombreuses années supportent mal de voir leur légitimité clairement bafouée.

Qui va voter ?

De multiples questions se posent, tant tous les éléments ne seront pas à disposition des votants, quels votants d’ailleurs, qui sera concerné par le vote ? Comment régler cette affaire par un référendum local aux limites fluctuantes car indéfinissables ? Un tel projet mérite-t-il l’organisation d’un référendum ?

A l’évidence, la pertinence d’une telle consultation échappe à de très nombreux français quelque peu consternés par la « mollesse » de l’Etat.

La culture du flou

Au-delà de ce flou juridique, fait pour gagner du temps ou pour continuer d’en perdre, on peut avant tout se demander si l’Etat est capable de trancher, de prendre ses responsabilités, en un mot, d’avoir du courage dès lors qu’en plus, au sein du gouvernement récemment écolo-remanié, les désaccords règnent à propos de « l’affaire nantaise ».

Notre Président, homme de compromis, à l’aise dans l’ambigüité, doué pour jouer habilement et même cyniquement des oppositions entre ses ministres, se trouve en pareille occasion au sommet de son art.

L’indifférence bienveillante et sereine de François Hollande à l’égard de l’exaspération des français n’ayant d’égale que la défiance des français à son égard, le chemin d’une tentative de réélection qu’il est en train de prendre sans trop oser en avoir l’air, risque fort d’arriver à son terme sans aucune ambigüité en 2017.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda