Quand la passion égare nos politiques !

Sans être un « total bisounours » tombé de la dernière pluie, on peut sans aucune hésitation constater que les affaires politiques qui, actuellement perturbent la campagne électorale en créant un sentiment de désordre démocratique sans précédent, ne participent guère à renforcer l’unité dans notre pays et que le moral des Français qui suivent encore l’actualité, s’en trouve clairement atteint.

Crédit Photo Thomas Bartherote

Comme dans tous les milieux professionnels diront les plus pessimistes, mais sans aucun doute aussi les plus lucides, le spectacle que le microcosme politique nous donne actuellement à voir ne peut qu’être source d’une profonde désespérance, tant les faits sont désolants …
Règlements de compte, rivalités d’ego, manœuvres, faux amis, dénonciations en tous genres, absence de colonne vertébrale, fraternité de circonstance, ambitions démesurées et inappropriées, opportunisme, autant de travers pas vraiment nouveaux et bien connus de nous tous, sauf que le spectacle actuel n’a que trop duré et que le pays est en train d’en souffrir bien plus que ne le pensent ou ne le pensent pas d’ailleurs nos édiles avides de pouvoir, trop occupées à régler leurs petits et grands comptes.
Plan B ou pas, si nombre de Français risquent fort de regretter que François Fillon finisse par devoir abandonner la compétition électorale et le succès hier encore promis, la « confusion Fillonesque » consistant à feindre d’ignorer que légalité n’est pas moralité et à faire fi de l’opinion publique n’a jamais semblé promise à un grand avenir.
Nul doute que l’affaire aurait pu beaucoup mieux tourner …
Dans l’attente fébrile d’une démission plus ou moins annoncée voire souhaitée, les évocations pour prendre le relais de Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand et autre François Baroin ne manquent pas d’illustrer les symptômes de la maladie qui touche le Parti Républicain, soit une absence quasi totale de colonne vertébrale et de leadership avec en plus un désir de donner dans la jeunesse, improvisé et fort mal venu.
Pénélope Fillon, à l’évidence respectable, mérite sans aucun doute en ce moment une pensée bienveillante, tant elle ne semble pas mériter ce qui lui arrive.
Quant au microcosme politique, dominé par des passions excessives, voguant entre agressivité cruauté et mensonges, il ne devrait pas oublier que des millions de Français le regardent !

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda