Bordeaux

Quand la base sous-marine devient la Base

Les friches de ce type ne sont pas légion en France et Alain Juppé a souhaité intégrer ce vestige dans le parcours culturel bordelais en lui donnant une âme qui s’appellera les "Bassins de Lumières"

Ce bâtiment vestige de la seconde guerre mondiale est à la fois inédit et encombrant et quelle que soit la municipalité, elle a toujours cherché à lui donner une destination plus intelligente et plus avenante que ce que lui offrait son rôle initial. Une tentative infructueuse pour l’orienter vers une destination de Musée a dirigé ce gigantesque bunker vers un espace d’exposition atypique orienté vers l’art numérique avec actuellement, une exposition nommée "Légende Urbaine" dans l’annexe et c’est un lieu très suivi. Géré pour l’instant par la ville de Bordeaux suite a une suggestion de projet culturel global cela a débouché sur une proposition "La base 3 en 1" permettant à cette structure de s’intégrer dans le projet de développement culturel des Bassins à flot avec l’exploitation de quatre alvéoles par une délégation de service public. La ville a fait un appel d’offre pour animer ces quatre alvéoles de la Base qui en tout en compte onze de cent mètres de long sur douze à vingt mètres de large. La ville de Bordeaux a retenu le projet de Culturespaces, spécialisée dans la gestion privée de monuments historiques, de musées, équipements culturels, la société est connue notamment pour son Atelier des Lumières à Paris et les Carrières de Lumière aux Baux de Provence.

Pierre De Gaétan Njikam-Moulion, Alain Juppé et Fabien Robert

Lors de la conférence de presse destinée à faire connaître le lauréat de l’appel d’offre, Alain Juppé a rappelé "en fait cette base c’est trois lieux en un, d’abord l’Annexe qui est très occupée avec de très nombreuses expositions" et il a donné le programme pour les mois qui viennent jusqu’en 2020 ensuite il a parlé du toit qui sera difficile à exploiter pour en venir aux alvéoles : "ce sont ces alvéoles que nous voulons rénover et mettre en valeurs ce qui explique qu’il y a quelques mois nous avons lancé une consultation". Il a fait l’historique de cette consultation ou une des deux entreprises candidates à retirer sa candidature en cours de route laissant seule en piste Culturespaces. Ce projet a été présenté conjointement par Alain Juppé et Fabien Robert, adjoint au maire chargé de la culture et du patrimoine avec la participation très intéressée de Pierre De Gaétan Njikam-Mouliom, maire adjoint du quartier, le projet sera soumis au conseil municipal du 17 septembre prochain, pour attribution définitive du contrat de concession de service public. Sous réserve de l’approbation du Conseil municipal, le candidat sera titulaire du contrat de délégation de service public et la remise des clefs est prévue pour le 2 novembre. Après une phase de travaux, l’ouverture au public est prévue entre le printemps et l’été 2020 soit près de deux ans de travaux et 7 millions de travaux incombant au délégataire la mairie assumant le reste.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda