Bordeaux

« Prévenir et guérir 90% des maladies »

C’était le thème de la conférence donnée par Marion Kaplan samedi 10 juin au Salon du Mieux-Être à l’Espace du Lac à Bordeaux. C’est la librairie Pégase qui était l’organisatrice de cette manifestation.

Il est 15 heures et la salle est envahie d’un public impatient composé en majorité de femmes entre 35 et 60 ans. Elles viennent de tous les milieux, mais elles ont toutes en commun le souci de leur santé présente et avenir. Depuis quelques années, les différents scandales alimentaires et les maladies parfois mortelles qu’ils ont entrainées ont sensibilisé le public à faire attention à ce qui se présente dans son assiette. Le bio ne suffit plus, il faut manger local (pour l’économie) si possible sans gluten, et si possible sans sucre en ce qui concerne le gras ; ça dépend (il y a le bon et mauvais gras). Tout cela pourrait porter à s’affliger si on imagine le nombre d’aliments qu’il faudrait sacrifier, mais simplifier l’affaire à ce constat navrant serait commettre une grossière erreur. Il faut tenir compte d’une réalité assez rude à digérer, mais la qualité de ce que la grande distribution veut nous faire avaler n’est plus ce qu’elle était autrefois. Les produits transformés demandent à être examinés de très près. Quant aux produits frais, il y a lieu de se méfier de tous ces artifices qui ont certes, débarrassé la plante de ses insectes, mais dont l’aliment reste imprégné et que nous consommons. Le désir de manger sainement n’est pas une mode.
Celle que tous attendent c’est Marion Kaplan ; cheveux longs, robe longue, c’est une femme dynamique et spontanée, elle souligne non sans humour qu’elle aura 90 ans dans trente ans. Cette experte reconnue de l’alimentation saine est bionutritionniste de formation. Elle est l’auteure de plusieurs livres et est à l’origine (et vend) un cuit-vapeur particulier ; le Vitaliseur qui cuit avec douceur les aliments et qui est l’ennemi juré de la cocotte-minute avec sa cuisson sous pression qui tue toutes les vitamines.

Avec force détails, elle nous décrit le phénomène de la digestion et des effets plus ou moins néfastes de certains aliments sur celle-ci et donc sur notre santé en général. Ses dires s’appuient sur des références sérieuses de médecins et de chercheurs qui ne veulent que notre bien. Nous mangeons trop et nous mangeons mal ce qui a pour conséquences de déclencher de nombreuses maladies physiques, mais aussi un certain mal-être. Assez souvent tout au long de sa conférence, elle s’éloigne un peu du sujet pour se perdre dans quelques parenthèses sur nos modes de vie trop sédentaire et sur celui de nos enfants qui semblent vivre dans un état second, hypnotisés par toutes les technologies qui se sont insérées dans nos vies (jeux vidéo, tablettes, etc.) Notre conférencière nous confie qu’elle serait aux anges si un jour tous ces outils plus ou moins connectés disparaissaient. Plus d’électricité ! dit-elle ! Quel bonheur ! Jusqu’à ce que le vidéoprojecteur ne tombe en panne et que son micro ne l’oblige à parler plus fort. Cela dit, son exposé était très intéressant et très documenté, son bon sens et ses suggestions n’en sont pas moins pertinents. Elle aborde le sujet du régime paléolithique qui est dans l’air du temps, il correspond à ce que les fameux chasseurs cueilleurs mangeaient de façon naturelle à la préhistoire avant l’agriculture, mais elle prône plutôt un régime plus actualisé à notre monde moderne dans son livre « Paléobiotique ». Elle a beaucoup à nous apprendre et il est très utile de suivre la plupart de ses recommandations. Elle nous transmet une autre idée de l’alimentation qui met l’accent sur cette évidence que notre santé dépend aussi de ce que nous mangeons.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda