Pas mal d’idées d’Alain Juppé pourraient être utiles à ceux qui ont l’intention de « casser la baraque »...



Publié le 5 décembre 2016 à 15:59

Politique

L’un des problèmes fondamentaux pour notre pays, problème qui résume presque tout, souvent exposé avec simplicité et concision par Alain Juppé, relève d’un double challenge : d’une part développer la compétitivité des entreprises et donc les indispensables performances de notre pays au sein d’un marché mondialisé on ne peut plus concurrentiel et implacable et, d’autre part, préserver notre modèle social autant que faire se peut.


Selon que le Français est puissant ou misérable, comme le dit la fable, modéré ou radical, les approches du problème mènent bien sûr à des analyses et à des remèdes différents. Voguant entre ceux qui n’ont qu’une faible conscience des difficultés de vie que rencontrent chômeurs et travailleurs pauvres et ceux qui pensent que l’argent est là, que les caisses débordent et qu’il suffit de le prendre en taxant toujours plus, riches et moins riches, les candidats capitaines se multiplient.

Les porteurs de solutions, multiples et variés, pas toujours très clairs d’ailleurs et malheureusement souvent peu rigoureux, ont tous compris depuis longtemps que pour régner dans notre pays, il importe plus de faire rêver que de mettre chacun devant ses responsabilités.

Très loin des simplificateurs et autres faiseurs de miracles, Alain Juppé ayant choisi de ne pas faire croire à des solutions radicales, a choisi la voix du courage et n’a certes pas emprunté le chemin qui mène facilement au pouvoir. Son désir d’unité, d’identité heureuse et de considération de l’ensemble des cultures et couches sociales de notre pays, des travailleurs comme des patrons s’est avéré peu séduisant pour un électorat de droite très vite enclin à la moquerie. La défaite électorale enregistrée par Alain Juppé ne constitue pas à la réflexion une surprise, dans une France de plus en plus droitisée et face à un candidat de la réforme sans peur et sans reproche qui parle de « casser la baraque », pas moins !
Virginie Calmels, Alain Juppé, Yves Débien et Yann Carion
Raillé, calomnié à l’extrême dans l’indifférence de beaucoup, par la facho-sphère en service commandé, l’héritage qu’Alain Juppé nous laisse à l’issue de cette campagne, relève tout d’abord d’une bonne dose de réalisme, de lucidité par rapport à l’état réel du pays, d’ouverture, de tolérance, de considération de tous et d’un désir d’« harmonisation des différences » et d’apaisement sans lequel le pays quelque peu hystérisé, risque fort la fracture.

L’analyse attentive des résultats de la primaire à Bordeaux fait ressortir qu’Alain Juppé a réalisé ses plus beaux scores dans les quartiers populaires, de quoi pour les plus droitiers des électeurs en faire un évident traître de gauche et laisser à penser aux autres, « moins enfiévrés », que ses efforts en ce qui concerne l’unité du pays, sont en train de porter leurs fruits à Bordeaux.

Les railleries, calomnies et autres combinaisons de couloir étant terminées, les couteaux des traîtres rangés, force est de constater que les vainqueurs, comme souvent, aiment vraiment beaucoup leurs challengers malheureux et que la fameuse union post-électorale, sauf pour de nombreux sceptiques, semble transcender les clivages !

Les bordelais qui ont soutenu Alain Juppé lors de cette primaire, vont néanmoins se consoler de cette défaite, ils conservent à la tête de leur ville, un véritable homme d’Etat dont certaines idées concernant la gouvernance de notre pays pourraient peut-être encore servir, même aux casseurs de baraque.


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Les membres de la fonction publique

| le 14 octobre 2014
S’il ne s’agit nullement de remettre en cause la présence de membres de la fonction publique à l’Assemblée Nationale, force est de constater que celle-ci jouit d’une surreprésentation flagrante en (...)

Juppé, Fillon, trop réalistes ?

8 août 2016 17:24

Aux urnes, citoyens de la droite et du centre …

18 novembre 2016 21:31

Primaires de la droite et du centre, Juppé, Sarkozy, Fillon, dans quel ordre ?

15 novembre 2016 07:27

Hollande s’en prend à Juppé …

18 octobre 2016 15:02

Juppé, Sarkozy : l’affrontement ….

13 octobre 2016 07:20
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Table avec quatre tabourets
localisation de l'annonce Ameublement
Lire +
Meuble TV chinois incrusté
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Bibliothèque laquée 650 €
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Bar chinois incrusté
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Explorateurs en herbe à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement