Osé !

Encore une énième tactique alambiquée et tordue de François Hollande pour tenter de sauver son fauteuil. Aujourd’hui plutôt que de gouverner une France qui semble couler un peu moins vite que lui il préfère se lancer dans une primaire qui, il est vrai va bloquer les velléités aussi bien de Valls que de Macron qui pour lui sont des adversaires dangereux mais qui ne réglera rien. Il fait le pari osé, mais alors très osé qu’avec ce qui lui reste du PS, le morceau d’écolo arraché aux Verts et le contenu de la cabine téléphonique MRG, il peut remporter une primaire. Quel discrédit renouvelé pour la fonction présidentielle avec cette combine issue d’un esprit biscornu et pervers pour tenter de conserver un poste pour lequel, et il l’a prouvé, il n’est pas fait. En un peu moins de cinq ans il a démontré qu’il était capable de tout et de n’importe quoi en plongeant le pays dans un marasme psychologique profond en faisant tout le contraire de ce qu’il avait promis et c’est là que se situe le nœud de la morosité et de la défiance actuelle. Aujourd’hui on sent bien que les électeurs veulent autre chose et en premier lieu, ils veulent des gens qui tiennent leurs promesses et leurs engagements. Ils ne veulent plus se sentir floués comme ils l’ont été après avoir répondu non au référendum sur l’Europe et les deux derniers présidents chacun dans leur genre ne valent pas mieux l’un que l’autre. La France commence à saturer d’esprit unique et elle a très envie de penser autrement car cet espèce de salmigondis de pensée politique qui se mord la queue désespère les Français et ils sont prêts à prendre les chemins de traverse qui pourraient se nommer "Préférence Nationale" et "Franxit". On a eu un début de réponse avec Rome et l’Italie et on va avoir rapidement l’indication de la Grande Bretagne. "Les temps changent" comme le chantait Hugues Aufray sur les paroles d’une cruelle actualité de Mc Solaar, mais les politiques s’accrochent car les rémunérations sont juteuses et ils pourraient bien avoir des surprises qu’ils ont en fait bien cherchées.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.