Bordeaux

OMORFIÁ par Mary-Laëtitia Gerval à l’Institut Bernard Magrez

Passée par la peinture et d’une manière extrêmement technique et précise en réalisant des copies de tableaux classiques, c’est dans la photographie qu’elle va révéler sa vraie personnalité et dévoiler l’étendue de son talent.

Bernard Magrez a une certaine aisance à dénicher des artistes dont le talent mérite d’être connu bien au delà de là où il travaille et là il permet au public bordelais de découvrir Mary-Laëtitia Gerval​ qui exerce ses talents de photographe à Avignon dont la réputation a largement dépassé les murs de la cité papale. Elle a aussi un autre talent, c’est celui de l’édition sans compter celui de l’écriture qui lui permet de s’exprimer autrement et d’illustrer son approche photographique. Cette exposition particulière est conçue à partir de photographies qui illustrent son livre 00:58Xy, consacré à l’art et la gastronomie, récompensé aux Gourmands Awards 2013. En 2007, elle avait déjà publié au côté de Christian Étienne, Maître Cuisinier de France un ouvrage pour les éditions du Delirium intitulé "Fables", qui avait reçu lors des Gourmand Awards le Prix du « Meilleur premier livre de cuisine » démontrant son intérêt pour l’art culinaire.

Marie-Laëtitia Gerval devant La joie de vivre 2012/06

Ce sont 28 œuvres qui ont été sélectionnées pour composer cette exposition où Mary-Laëtitia Gerval dévoile pour la toute première fois les œuvres photographiques inspirées des grands maîtres de la peinture : Albrecht Dürer, Pablo Picasso, Yves Klein, Jean-François Millet, Pierre Soulages, Vassily Kandinsky et d’autres. Toutefois, à ne pas s’y méprendre l’artiste porte un regard assurément contemporain lorsqu’il s’agit de réinterpréter des maîtres de la peinture contemporaine ou classique. On sent dans son travail photographique qu’elle exécute à l’aide d’un "Blad*" à dos numérique qui donne des images exemplaires par leur propreté. On sent très bien dans les oeuvres exposées cette recherche de la précision et de la finesse de l’image qu’elle a surement acquis lors de sa rencontre avec le peintre hollandais voisin de son grand-père qui l’a conduit à privilégier un rapport analytique à l’image, ceci la guidant vers son travail de copiste.

Le cercle d’or 2012/07

A l’écouter, car elle a été présente lors du vernissage de cette exposition, comme elle sera présente lors du décrochage de l’exposition, certains peintres ont plus excité sa curiosité que d’autres et c’est surement Pierre Soulages qui a déclenché chez elle un véritable challenge dans l’expression pour marier le noir et l’art culinaire avec son croissant noir qu’elle a intitulé "Illusion". Elle a aussi expliqué que toutes les photos étaient réalisées "in situ" comme ce modèle recouvert de chocolat devant lequel Bordeaux Gazette a saisi son expression en présentant son œuvre. L’exposition de Mary-Laëtitia Gerval à l’Institut Culturel Bernard Magrez est un événement d’autant plus exceptionnel que les opportunités de voir ses œuvres sont rares. En effet, l’artiste propose pour cette exposition, une monographie, dont la sélection est dévoilée pour la toute première fois au grand public et que l’on peut admirer jusqu’au 16 septembre

Fragilité 44#PlayboyPlume 2011/08
Fragilité#Phallus Blanc 2011/08
Fragilité#PlayboyPlume 2011/08
Fragilité#OiseauNoir 2011/08

OMORFIÁ Mary-Laëtitia Gerval
jusqu’au 16 septembre
Institut Culturel Bernard Magrez
Pavillon La Boêtie

Du vendredi au dimanche : 13h-18h
Visite privée sur rendez-vous
Plein tarif : 8 euros
Tarif réduit : 6 euros
Gratuit : - 12 ans, demandeur d’emploi, carte presse et tous les premiers dimanches du mois

*jargon photographique pour désigner un Hasselblad,

Ecrit par Bernard Lamarque