Bordeaux

"Océan Climax Festival", 3éme édition

Les 7-8-9-10 septembre 2017 le Festival Climax souffla sa troisième bougie dans un cadre un peu un peu particulier en se déroulant sur deux sites.

Un festival sur deux sites, contrairement à un seul site lors des deux premières éditions, telle était la grande nouveauté de cette édition 2017. A Darwin rive droite (ancienne caserne Niel), les conférences se sont suivis sur le thème principal du festival « l’alimentation » avec pas moins de 5 rendez-vous pour en parler, débattre, discuter comme l’alimentation décarbonnée, solidaire, équitable, respectueuse des animaux et enfin l’alimentation saine. Il y avait d’autres rendez-vous pour parler de l’accueil des migrants, et du climat.

Si les conférences et la programmation de cultures urbaines (skate, bike polo, et street art) ont attiré beaucoup de monde, de part les thématiques et les personnes présentes pour les défendre (notamment Audrey Pulvar ainsi que José Bové), le festival fût également une belle réussite à Cenon au Parc Palmer. Au parc Palmer de Cenon, se déroulait la deuxième partie du festival. 2 grandes et belles scènes outdoor, ainsi que le club Palmer situé dans l’enceinte des grands espaces de concerts qui a déjà reçu des artistes des plus réputés.

Si l’organisation a voulu continuer sur la lancée des deux premières éditions, l’esprit et l’ambiance s’y retrouve malgré tout un peu perdu . On a l’impression de se retrouver dans les grands festivals comme Garorock, Musicalarue, etc … Il faut vraiment descendre jusqu’à Darwin pour y retrouver l’esprit écologique et nature, perdu. Les mêmes coins pour se restaurer, et un public qui, une fois sortie de cet esprit écologique, alimentaire, solidarité, humanitaire de Darwin, redevient le festivalier lambda peu respectueux, et peu concerné par une cause importante.

Côté concert, la programmation était une fois de plus dantesque et pour tous les goûts , avec comme grosses têtes d’affiche le groupe écossais « Franz Ferdinand » ou encore le groupe de Nekfeu « S-Crew » qui ont mit le feu sur scène avec des flammes dans tous les sens, ou des boules géantes où les membres du groupe ont pu surfer sur le public nombreux, et enfin le jeune mais prodigieux DJ , KUNGS, qui a bravé la pluie comme son public pour faire la fête jusqu’à pas d’heure. D’autres noms comme « La femme », « Peter Doherty », « Fakear », « Morcheeba », ont fait aussi que le festival a accueilli au total 30 000 personnes .
Nul doute que la 4éme édition devra rétablir quelques codes ou/et améliorer l’espace de Cenon, pour le rendre identique à celui de Darwin, mais ce festival reste un vrai grand et gros rendez-vous bordelais qu’il ne faut assurément pas louper.

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda