Occase



Publié le 6 juillet 2016 à 08:51

Point de vue


Voilà « je ne décide rien » qui se transforme en « je décide tout » et qui fustige l’Angleterre en la sommant de déposer au plus vite sa demande de retrait de l’Union Européenne mais notre balourd national n’a pas compris que la fine mouche Merkel va le rouler dans la farine. Angela ne précipite rien, elle laisse mijoter la soupe pour voir comment le bouillon va s’éclaircir ou se foncer permettant d’apprécier l’état des légumes et par légumes vous devez entendre : les pays de la Grande Bretagne car malgré tout la situation est plutôt complexe. Elle se garde surement dans sa manche la possibilité de faire rentrer par la fenêtre ceux qui sont sortis par la porte en faisant un bras d’honneur. Tout ceci ne fait pas l’affaire de François le mineur qui compte bien mettre à profit l’argument du type si vous ne « m’élysez » pas, regardez ce qui vous attend car la sortie de l’Europe c’est la catastrophe comme ces pauvres anglais le démontrent. Il sent bien le bougre que la campagne présidentielle risque de se développer sur le thème de on reste ou on s’en va, il veut donc se nourrir de ce qu’il considère le malheur des autres et tout cela n’est pas très joli, joli mais c’est en cela qu’il est un individu normal et président de surcroît. Notre président n’est pas a proprement parler un être moral et il en a fait maintes fois la démonstration mais en politique il n’y a pas de morale ni dans un sens ni dans l’autre et le mal d’aujourd’hui peut devenir le bien de demain. Il sent bien que l’action européenne risque d’être un des thèmes centraux de la prochaine campagne présidentielle, lui qui avait juré craché qu’il allait réformer l’Europe, c’est plutôt dans le sens inverse que cela s’est passé. On se demande encore aujourd’hui par quel miracle quelqu’un qui a perdu toute crédibilité aux yeux de largement plus de soixante pour cent des français arrive encore à croire qu’il peut faire bouger quelque chose. Pour la prochaine présidentielle dans presque tous les sondages il figure à gauche au premier tour derrière Mélenchon et on peut dire que même s’il tente l’impossible il n’a aucune chance de figurer au second tour à part dans une configuration de candidatures multiples et encore.


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

POLITIQUE - GOUVERNEMENT : LA FIN (...)


le 24 mai 2017 par Dominique Mirassou
Pour plus de 80% des Français, il apparaît évident que les politiques passent (...)

Notre pays peut-il encore se maîtriser


le 10 juin 2016 par Dominique Mirassou
Faut-il être français pour ne pas comprendre que quelle que soit la nature (...)

Pauvre Epicure


le 19 juin 2011 par Marc
Dans le Lexis, Larousse de la langue française, on trouve de l’épicurien la (...)

Silence


le 12 mai 2017 par Bernard Lamarque
Les médias* officiels s’évertuent à ne pas mettre l’accent sur le score réel (...)

Grande-Bretagne, sortie très agitée : la démocratie galvaudée !

30 juin 2016 13:49

L’Europe « unie dans la diversité »

14 mai 15:20

Démantèlement de la jungle de Calais.

27 octobre 2016 15:19

Bordeaux et l’Orient Express

31 juillet 2016 06:29

« Malaise dans la démocratie » … de Jean-Pierre Le Goff

18 mars 2016 18:38
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Av Dacia Logan 2 Mcv
localisation de l'annonce Bordeaux Voiture
Lire +
Fête du Vélo
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Table avec quatre tabourets
localisation de l'annonce Ameublement
Lire +
Meuble TV chinois incrusté
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement