Occase



Publié le 6 juillet 2016 à 08:51

Point de vue


Voilà « je ne décide rien » qui se transforme en « je décide tout » et qui fustige l’Angleterre en la sommant de déposer au plus vite sa demande de retrait de l’Union Européenne mais notre balourd national n’a pas compris que la fine mouche Merkel va le rouler dans la farine. Angela ne précipite rien, elle laisse mijoter la soupe pour voir comment le bouillon va s’éclaircir ou se foncer permettant d’apprécier l’état des légumes et par légumes vous devez entendre : les pays de la Grande Bretagne car malgré tout la situation est plutôt complexe. Elle se garde surement dans sa manche la possibilité de faire rentrer par la fenêtre ceux qui sont sortis par la porte en faisant un bras d’honneur. Tout ceci ne fait pas l’affaire de François le mineur qui compte bien mettre à profit l’argument du type si vous ne "m’élysez" pas, regardez ce qui vous attend car la sortie de l’Europe c’est la catastrophe comme ces pauvres anglais le démontrent. Il sent bien le bougre que la campagne présidentielle risque de se développer sur le thème de on reste ou on s’en va, il veut donc se nourrir de ce qu’il considère le malheur des autres et tout cela n’est pas très joli, joli mais c’est en cela qu’il est un individu normal et président de surcroît. Notre président n’est pas a proprement parler un être moral et il en a fait maintes fois la démonstration mais en politique il n’y a pas de morale ni dans un sens ni dans l’autre et le mal d’aujourd’hui peut devenir le bien de demain. Il sent bien que l’action européenne risque d’être un des thèmes centraux de la prochaine campagne présidentielle, lui qui avait juré craché qu’il allait réformer l’Europe, c’est plutôt dans le sens inverse que cela s’est passé. On se demande encore aujourd’hui par quel miracle quelqu’un qui a perdu toute crédibilité aux yeux de largement plus de soixante pour cent des français arrive encore à croire qu’il peut faire bouger quelque chose. Pour la prochaine présidentielle dans presque tous les sondages il figure à gauche au premier tour derrière Mélenchon et on peut dire que même s’il tente l’impossible il n’a aucune chance de figurer au second tour à part dans une configuration de candidatures multiples et encore.


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Suspicion


le 15 février 2018 par Bernard Lamarque
Ambiance délétère autour du gouvernement quand le bon peuple apprend que son (...)

La Grèce sur le fil du rasoir


le 19 septembre 2015 par Isidoros Karderinis
Cela fait cinq années que la Grèce fait parti du mécanisme européen de soutien (...)

Le service public à bout de souffle


le 5 février 2018 par Dominique Mirassou
Avec notamment les 35 heures chères à Madame Aubry qui entre autres fâcheuses (...)

Hémorragie


le 6 février 2018 par Bernard Lamarque
Ça fout le camp de partout entre les Corses qui se font tirer l’oreille pour (...)

Grande-Bretagne, sortie très agitée : la démocratie galvaudée !

30 juin 2016 13:49

Les voeux d’Alain Juppé à la Presse

16 janvier 15:26

Lufthansa Group poursuit son développement en France

11 novembre 2017 08:57

De l’influence du Brexit sur le commerce des vins

25 juin 2017 22:49

L’Europe "unie dans la diversité"

14 mai 2017 15:20
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
  Meuble TV chinois incrusté
Premium
Lire +
Dernières Annonces
O21, et si on imaginait votre futur ?
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
STAGES d'écriture scénaristique
localisation de l'annonce Saint-Émilion Autres
Lire +
We ludique - anniversaire des nomades du jeu
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
SALON DU DISQUE DE BORDEAUX
localisation de l'annonce Bordeaux DVD & CD
Lire +
SALON DU LIVRE ANCIEN
localisation de l'annonce Bordeaux Livres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement