« Musicalarue », un festival dans tous ses états .



Publié le 18 août 2017 à 19:37

Musique & Concert

Tout avait pourtant bien débuté sur les deux premiers jours du 28ème festival Musicalarue à Luxey, samedi 12 et dimanche 13 août 2017, où les festivaliers, bénévoles et organisateurs avaient le sourire sous un soleil radieux, mais la météo bretonne de Matmatah a obligé le festival à s’arrêter prématurément.


Le public très hétérogène (jeunes, moins jeunes, public rock, ou en costume, avec des bières ou avec de l’eau) vivait dans ce village avec le plaisir de voir des artistes tant attendus et prêt à faire la fête. Samedi : le festival est ouvert par Melissmell sur la scène de la Verdure(scène en forme d’amphithêatre , et ce sont ensuite le groupe Miossec, La Maison Tellier, et enfin le duo the Herbaliser DJ set qui se sont enchainés sur cette scène atypique où les artistes prennent plaisir à jouer comme Vianney l’année dernière ou encore Salvatore Adamo. Miossec et La Maison Tellier ont par ailleurs joué devant un public complet. Sur la scène St-Roch c’est d’abord le coup de cœur de la journée Fanny Leeb (fille de Michel Leeb) qui fit découvrir son rock avec une voix entre la chanteuse Adèle et London Grammar (belles références vocales) et chanta par la même occasion plusieurs chansons avec son frère Tom Leeb. Juste après Bombe 2 bal demanda à la foule de créer un cercle afin de faire danser chacun leur tour, les festivaliers souhaitant s’illustrer. Un moment calme et gentillet avant la furie de Ludwig Von 88 et leur punk très … punk.
Fanny Leeb
Costumes, mise en scène, confettis, artifices, et les chansons comme « oui-oui et la voiture jaune », « houlala » « bière et punk » et « louison bobet » . Nous avons pu ensuite redescendre un peu et assister aux concerts des « anciens » The Skatalites , et finir avec Kimbala. La scène principale « Sarmouneys » a commencé par Véronique Sanson, qui du haut de ces 68 ans a fait le show pendant 1h30 devant un public connaisseur qui a pu reprendre en chœur les titres les plus connus mais aussi ceux du dernier album « dignes, dingue, donc ». Si la voix a légèrement changé, le talent et la présence scénique n’ont pas disparu.C’est ensuite le groupe Français « Deluxe » qui pour la 3ème fois en 9 ans, foule les planches des scènes du festival landais, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le groupe à moustache et sa leader Liliboy ont retourné le festival avec un public différent de Véronique Sanson.
Véronique Sanson
Le groupe que l’on voit de plus en plus, et dont les chansons sont par exemple entendues dans des émissions de la chaine Canal + ont un peu plus tôt dans la journée donné une conférence de presse digne d’un one man show, expliquant que leur prochain projet était de faire le premier concert sur la lune avec Thomas Pesquet, mais qu’ils avaient dû finalement refuser car un concert au Rocher de Palmer de Cenon était programmé, ou encore le fait d’avoir de supers pouvoirs tels que casser des briques avec les fesses, ne pas manger pendant 15 jours, et rentrer tout seul dans son propre anus. Liliboy explique aussi sa mise sur la liste d’attente pour une dolphinoplastie (greffe de nageoire de dauphin mais que ça ne serait tarder). Le jeune Nâaman est monté sur la scène pour ses chansons aux influences reggae et soul, et toujours avec le sourire pour montrer au public, qu’il avait raison d’être présent ce soir pour le voir. La soirée se finira sur la scène principale avec The Trickaz. Cette journée du samedi, à l’affluence légèrement inférieure à l’année dernière pour une journée d’ouverture, aura tout de même attiré 16 666 festivaliers (contre 18000 l’année dernière).
Naâman
Dimanche : la journée fût très chaude que ce soit en température ou sur les scènes. La Scène de la Verdure promettait d’être pleine à craquer puis les groupes de talents se sont succédés commençant par le groupe pop rock Cocoon et son titre ultra populaire « On my way » , et suivi juste après par la STAR Michel Fugain. Si l’on vous dit « une belle histoire », « chante », « fais comme l’oiseau », « attention mesdames et messieurs », et « viva la vida », ajoutez à cela le groupe de musiciens « Pluribus », cela donne 11 artistes qui ont fait chavirer l’espace de la Verdure dans une ambiance complètement folle, où tout le public a pu reprendre en chœur les titres connus cités ci-dessus. C’est ensuite Mountain men, accompagné à la batterie de Denis Barthe, ancien batteur du groupe Noir Désir qui ont « rockénisé » Luxey . Malade ferma la scène à 1h du matin. Sur la scène Saint roch, qu’ils soient hispanisés, tziganisés, hip-hop, ou jazz, c’est sur une programmation bien rock que les festivaliers ont eu le droit de danser, chanter, et bouger.
Michel Fugain
Ce sont les jazzmen de la Compagnie Lubat qui ouvrirent le bal, puis El Gato Negro qui met le feu dans un live haut en couleurs et consonances hispaniques. La Caravane Passe puis le groupe nombreux de Lucille Crew ont mis le feu à la scène faisant oublier la fraîcheur qui commençait à s’installer. Sur la grande scène Sarmouneys, le public intergénérationnel a d’abord pu écouter le groupe métal rock de Trust avec sa fameuse chanson « Antisocial », et voir son leader, Bernie Bonvoisin, faire plaisir au public en le faisant chanter avec eux. C’est ensuite un mélange des Hurlements d’Léo et les Ogres de Barback qui se réunissent pour former « Un Air de Famille », groupe qu’une quinzaine d’année. Un bon moyen de se faire plaisir entres potes et de voir le public connaitre par cœur les morceaux comme Benjamin Pavone qui expliquera qu’il a écouté cela toute sa jeunesse, et qu’il ne pouvait s’en passer. Virage à 180° pour le groupe suivant avec les DJ de Chinese man puis Dirtyphonics qui ont fait baisser la moyenne d’âge mais pas l’ambiance digne des plus folles. Nul ne prédisait la journée du lundi qui allait tout renverser.
Trust
Lundi : En ce 14 août, tout annonçait une excellente journée : une belle programmation, un soleil radieux et un festival complet, et ce fût le cas jusqu’à 23h15 . Le petit protégé de Renaud « Gauvain Sers » s’est d’abord produit sur la scène de la verdure avant Yves Duteil et sa fameuse chanson « prendre un enfant par la main », et enfant Juniore avec une pop des années 60 . Sur la place St-roch, les festivaliers ont pu assister aux concerts de Télégram (où l’on retrouvera quelques uns des membres du groupe « Un Air de Famille » , et la très énergique trinidadienne Calyspo Rose qui, du haut de ces 77 pêches, a fait oublier son âge pour un concert mémorable. Sur la scène Sarmouneys, seul Claudio Capéo aura pu se produire avec un concert d’une heure et demi où l’artiste est descendu dans la foule lors de la chanson « Riche » . « Apocalypse », tel est le mot employé par le groupe breton « Matmatah » pour qualifier les conditions météo qui ont poussé l’organisation à annuler le reste du festival .
Yves Duteil
Dès la première note du concert, la pluie commence à faire son apparition, puis s’intensifie avec en plus des rafales de vents, ainsi que des orages. Après 5 chansons (Quelques sourires, Marée Haute, Lésine pas, Emma, Au Conditionnel) le groupe sort de scène trempé. Outre le fait d’être mouillé, le groupe constate que tout son matériel est inutilisable, avec des amplis gorgés d’eau, des pédales noyées, une batterie cassée lors de sa chute à cause du vent. Après 30 min à attendre que le temps se calme, le groupe reviendra pour faire la chanson « les moutons » avec simplement deux caisses claires de batterie, et 2 micros pour 5 membres.
Une chanson d’au revoir avant l’annulation officielle par l’organisation. La tempête aura fait des blessés légers sur le festival, mais tout fût encadré comme il le faut . Et si Matmatah revenait l’année prochaine ? Tout le monde l’espère en tout cas.
Ce festival atypique aura aussi été le lieu des arts de rues, et de petites scènes comme « le cercle » , « la pelouse de la mairie », la place st-roch, la pelouse de l’Estupe-huc, et l’espace Pin. Si le festival a attiré moins de monde que l’année dernière et une fin prématurée, il reste néanmoins la certitude que l’association mettra tout en oeuvre pour faire une 29 ème édition la plus grande qu’il soit.


Loïc Cousin


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Climax Festival 2017

| le 1er septembre 2017
Du 7 au 10 septembre 2017, pour sa 3ème édition, le festival CLIMAX bouscule son territoire avec une dimension métropolitaine, consolide sa programmation musicale et intensifie son engagement pour (...)

Musicalarue, 27éme édition et pas une ride

30 août 2016 09:13

Clap de fin à La Rochelle

18 juillet 12:58

La Rochelle et les Francofolies, un samedi complet.

16 juillet 15:00

Les francofolies de la Rochelle, une vraie réussite

15 juillet 14:39

« Le Jalles House Rock » fête ses 10 ans.

5 juillet 20:57
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Maison en pierres
localisation de l'annonce Monségur Vente immobilière
Lire +
Petites escapades bordelaises #1
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Alvy Zamé s’invite sur la scène bordelaise
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Le VOCAL TOUR 2017 donne le tempo à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement