MOLLAT, trésor culturel bordelais !



Publié le 21 janvier 2016 à 17:15

Culture

Que serait l’homme sans les lettres, que serait l’ homme sans les mots, que serions nous sans les livres, que seriez vous sans la poésie, non seulement celle des multiples auteurs mais aussi et surtout celle de la vie.


Celle qui rime avec rêverie, ou encore celle qui fige la beauté en photographie, celle qui offre le génie d’un plan jusqu’à son édification finale, celle qui dans un dessin fait glisser l’aventure,celle qui s’offre à nous quand la porte franchie, les arts vous assaillent avec douceur et vous invitent à les découvrir !

Cette agora magique, cette caverne d’Ali Baba, ce trésor templier, ce coffre pirate, cette mine de Salomon, là à la croisée de la rue Vital carles et de la rue Porte Dijeaux, ne se présente pas, elle s’admire, se comtemple et ,à la manière d’un vieux grimoire, transforme chacun d’entre nous en Jules Verne, le temps d’une visite.

La librairie MOLLAT est ce joyau superbe, cet endroit époustouflant qu’un certain Denis MOLLAT dirige avec excellence, ce patrimoine familial datant de 1896, installée ni plus ni moins que dans la demeure de notre illustre Montesquieu .Quelle symbolique magnifique d’être un livre ouvert à tous, un lieu hors du temps dans l’esprit des lois !

Denis Mollat et François Hollande
François Hollande en dédicace pour son livre en 2011 à la Librairie Mollat

La loi merveilleuse d’ un tout jeune enfant qui, assis sur une marche, plonge librement dans l’univers des héros de couleurs, ou la loi quotidienne d’une mère cherchant pour son fils le manuel scolaire demandé ou bien encore la loi discrète de ceux qui cherchent sans chercher, ceux qui flanent au paradis du savoir sans pour autant y être venu pour ça ! C’est ainsi que venir au centre ville, et ne pas se faire happer par la fée Mollat, est une chance car sinon un grand sac bleu à la main nous accompagne un peu plus tard dans notre promenade.

C’est bien ces aspects là, qui font de cet endroit une fierté bordelaise, car Mollat est un paradoxe fascinant par son ampleur et sa discrétion ambiante, par la diversité des oeuvres proposées dans chacun de ses rayons, par la disponibilité de l’équipe. Mais surtout, Mollat nous met devant le triste constat que même dans une vie entière, personne ne peut tout lire tant la source est incommensurable et inépuisable !

Alors pour cette vieille Dame de 120 ans, prenons tous conscience que, dans une société aux maux innombrables, les vrais mots seront à jamais plus forts, plus beaux et plus sages.


Denis Lalanne


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Le tragique destin des « Recluses (...)

| le 6 février 2015
Sur l’actuelle place Gambetta, lorsque vos pas vous mènent à l’angle de la rue Judaïque et de la rue du Palais-Gallien, vous êtes tout près de la « Chapelle de la Recluse Saint Ladre » (Saint Lazare) (...)

Bernard Pivot, adepte du principe de Peter

20 avril 2017 15:11

Patrice Gueniffey, lauréat 2017 du Prix Montaigne de Bordeaux

1er avril 2017 20:22

Avis de passion à la Lucarne avec « du vent sous les paupières »

25 février 19:02

Plantes Pour Tous prend racine à Bordeaux pour une seconde vente éphémère de plantes d’intérieur.

25 février 08:57

Jean-Pierre Terracol veille à rendre heureuse la destinée du Théâtre « La Lucarne » …

23 février 19:31
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
  Meuble TV chinois incrusté
Premium
Lire +
Dernières Annonces
coaching déco et home staging par téléphone
localisation de l'annonce Bordeaux Services
Lire +
O21, et si on imaginait votre futur ?
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
STAGES d'écriture scénaristique
localisation de l'annonce Saint-Émilion Autres
Lire +
We ludique - anniversaire des nomades du jeu
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
SALON DU DISQUE DE BORDEAUX
localisation de l'annonce Bordeaux DVD & CD
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement