Mépris

Il est troublant de voir comment le pouvoir répond aux contestations diverses qui se sont faites jour dans le pays suite à son action pas forcément bien acceptée dans tous les domaines, dans la mesure ou c’est difficilement acceptable. Le leitmotiv étant "on va continuer à vous expliquer" comme si les français ne comprenaient pas alors qu’ils comprennent très bien. Ils comprennent très bien que les petits, les sans grades n’ont droit à rien et qu’on va même jusqu’à leur supprimer leur statut comme à la SNCF, on pourrait supprimer le statut d’handicapé aussi, tout en regrettant peut être qu’on ne puisse pas supprimer les émoluments de ces statuts. On glisse insensiblement dans un monde parfaitement égoïste dans lequel on supprime tous les éléments de socialisation réelle en taillant aveuglément dans le monde associatif par le biais de la subvention. La gestion Macron, c’est gloire au pognon et c’est à un point tel que des maires démissionnent ne pouvant plus faire face aux difficultés des territoires. LRM sous l’influence de son chef est en train de détricoter le tissu social qui unissait les français et c’est en ça qu’il est le président des riches, car il ne peut y avoir des riches qu’avec toujours plus de pauvres. On est rentré dans un conflit où l’on risque voir s’empiler les contestations, SNCF, santé, étudiants, enseignants, les routiers pas encore mais cela pourrait venir d’autant que la très minable ministre des transports qui a été aux manettes à la SNCF lâche à peu près tout, reste arc boutée sur la notion de statut mais on se garde bien de toucher au statut de la haute fonction publique qui paralyse le système et il fallait commencer par là. On cogne toujours sur les petits et pour amuser le peuple on propose une saignée sur le nombre de députés et de sénateurs. 2018 n’est pas une année électorale mais 2019 le sera, elle sera très importante en terme européen et là, Macron pourrait bien payer l’addition car on risque d’assister à un référendum grandeur nature.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda