Talence

Maroussia Paré, de Talence à Rio

Vendredi 17 juin, Maroussia Paré repartait de la cérémonie des Walters du sport avec le trophée de la catégorie Athlétisme. Entre ses cours et ses entraînements, la vie de la jeune sportive est bien remplie.

L’athlétisme, une longue histoire…
Mon père est un ancien athlète et un coach. Lorsque j’étais petite, il m’emmenait faire des footings, mais je n’aimais pas vraiment ça. C’était trop long pour moi. Puis, en classe de Seconde, j’ai cherché une activité sportive que je pourrai pratiquer régulièrement. L’une de mes camarades de classe faisait de l’athlétisme alors j’ai voulu essayer. Je suis entrée au club de l’US Talence et c’est ainsi que l’histoire a commencé ! J’en suis maintenant à ma cinquième saison et j’ai hâte de commencer la sixième.

Les études en parallèle, le défi.
Je commence ma troisième année de licence en psychologie à la rentrée de septembre. J’aimerai ensuite poursuivre avec un master de psychologie clinique ou de neuropsychologie. Pour le moment, j’ai réussi à concilier le sport et les études, même si ça n’a pas toujours été facile. Je pense néanmoins que les vraies difficultés vont survenir pour le master. Mes études me demanderont plus de temps et de travail, je ne sais pas pour l’instant comment je vais m’organiser.

Des projets pour le futur.
En-dehors de mon cursus scolaire, je continue de préparer mes futures compétitions et rencontres sportives. Les sélections pour les Jeux de Rio ne sont pas encore finies. Mes entraînements et mes performances réalisées au meeting de Genève me laissent confiante, même si j’essaie de ne pas trop penser à tout cela.
Je me concentre également sur les championnats du monde d’athlétisme qui auront lieu à Dubaï, l’année prochaine.

Une vie hors-normes.
L’athlétisme m’a permit de voyager et de réaliser des choses que la plupart des étudiants de mon âge n’ont pas encore pu expérimenter. J’ai eu la chance d’aller en Russie, en Chine, aux Etats-Unis, dans plusieurs pays d’Europe… Ce sport m’a beaucoup apporté, même si ça n’est pas toujours facile.
Je dois m’organiser pour harmoniser tous les aspects de ma vie. Parfois, je suis fatiguée, je n’ai pas envie d’aller à l’entrainement. Mais mes résultats scolaires et sportifs me réconfortent et me prouvent que tout mon travail porte ses fruits. Ma famille, mes amis et mon coach sont également très importants pour moi. La relation de confiance que j’entretiens avec mon coach, nos conversations m’aident à traverser ces moments de fatigue. Il me suit depuis le début alors nous nous connaissons bien.

Maroussia Paré félicitée par Heini Adams, au second plan on reconnait Isabelle Dexpert, Vice-présidente du Conseil Départementale et Nicols Tourriol de Canal +

Le financement participatif.
La plateforme de financement Sponsorise.Me entretient un partenariat avec les athlètes de Powerade. Ceux-ci ont créé une page à mon nom pour que nous puissions rassembler 2 000€. Cet argent m’aidera à payer mes déplacements en compétition et en stage. Ça me permettrait aussi de financer mon équipement et le matériel de soin. Jusqu’à présent, les aides de la fédération me suffisait mais il y aura des dépenses à prévoir si je suis sélectionnée pour les J-O de Rio. J’ai jusqu’au 6 juillet pour rassembler l’argent, j’espère trouver l’aide dont j’ai besoin.

Vous pouvez aider Maroussia Paré à financer son aventure sportive en cliquant ici

Ecrit par Cécile Darrivère

Etudiante Ecole de journalisme de Lille


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda