Marie Quillet a vu pour vous " Le petit locataire"

Nicole, 49 ans, grand-mère et mère de deux grands enfants, se rend un jour compte qu’elle est enceinte. Cette nouvelle va tout bouleverser dans sa vie et sa petite famille loufoque va largement être de la partie. Retour sur cette comédie de Nadège Loiseau qui sera en salles le 16 Novembre 2016

Pour un premier film, Le petit locataire s’en sort plutôt pas mal.
Il n’a rien d’inoubliable et possède quelques petits accro’ par moment mais il n’en reste pas moins très agréable et sympathique à regarder. Il y a d’ailleurs dans cette comédie, un petit quelque chose de très anglais. Peut-être est-ce du au sous-texte - pas si amusant que ça - ou bien au fait de passer du rire aux larmes d’un scène à une autre. Allez savoir !
Cependant, avant de parler du sous-texte, parlons du texte. Et plus précisément, du scénario.
Tout, absolument tout, est prévisible.
Chaque ressort scénaristique est visible des kilomètres en avance. Heureusement, certains gags et répliques sont très bien trouvés et souvent cinglants. Mais le plaisir est tout de même un peu gâché par l’histoire et son déroulement très classique. Par conséquent, on ne se laisse pas leurrer une seule seconde par les doutes et hésitations des personnages. D’autant plus que la chose est servie par quelques faux raccords assez dérangeants qui ont tendance à nous faire sortir du film.

Philippe Rebbot

Pourquoi aller le voir alors ?
Pour deux autres choses qui font que l’on pardonne un peu les deux points précédents.
Tout d’abords, l’ambiance franchement joyeuse du film.
C’est doux, c’est agréable et ça se regarde comme l’on boirait du petit lait. Servie par une bande son originale entraînante, l’ensemble du film possède une ambiance douce-heureuse contagieuse. On quitte la salle avec un sentiment amusé et l’impression d’avoir passé un très bon moment.
Second point, les acteurs.
Que ce soit leurs performances ou la direction d’acteurs, les deux sont très bien gérées. Malgré quelques petites scènes au début qui peuvent sonner un peu faux, tout le reste est vraiment très bien tourné. Les personnages sont globalement tous attachants et intéressants à suivre même s’ils peuvent être un peu caricaturaux par moment.

Mention spéciale à la petite Stella Fenouillet qui, du haut de ses six ans, nous prouve qu’il n’y a pas d’âge pour être un/e bon/ne acteur/trice.
Bref, si vous avez envie de voir une petite comédie française bien écrite ou que vous désirez passer le temps sans vous prendre la tête, allez voir Le petit locataire.
Et surtout, regardez le générique de fin qui est servie par une super musique et, en prime, par des photos du tournage qui alimenteront la joie complice du film. Car au final, c’est une belle ode à la vie et à la maternité que la réalisatrice nous sert.
Alors pourquoi s’en priver ?
Date de sortie 16 novembre 2016 (1h 39min)

Ecrit par Marie Quillet


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.