Macron

Toujours président des riches, voire plus que jamais et il n’y a qu’à suivre l’évolution du taux du livret A, cher aux petits épargnants pour s’en convaincre. Le taux des livrets A a la particularité d’être fixé tous les ans par l’état, suivant une formule très complexe et qu’il a été bloqué à 0,75% pour deux ans, autrement dit une misère et cela suffit bien pour la piétaille ! Le principe, pour faire simple, serait qu’il ne puisse en aucun cas être inférieur à l’inflation sinon, c’est un peu du vol, tout de même... En 2017, l’inflation calculée par l’Insee s’est établie à 1,03 %. Cela signifie que les multiples détenteurs de livrets A ont perdu de l’argent sur leur placement : 0,28 % pour être exact, c’est-à-dire à peu près un milliard d’euros, tandis que les banques, par ce tour de passe-passe, ont engrangé de leur côté, sans même lever le petit doigt, 400 millions d’euros. L’état a empoché le reste. Cette mesure, qui touche donc, comme d’habitude les petits épargnants, s’ajoute à d’autres saignées imposées au peuple par le côté Mister Hyde du très imaginatif docteur Macron comme la hausse de la CSG, l’augmentation de la taxe sur les carburants et sur le gaz, la baisse des APL, on en passe et des meilleurs. On connaît la logique qui consiste à prendre aux humbles, qui ne se plaignent jamais, pour donner aux riches, qui râlent tout le temps et qui ont eu en partie gain de cause avec l’ISF. Au moins, on ne pourra pas reprocher au président de la République de ne pas être fidèle à ses amis fortunés... Cela va finir par lui coûter très cher comme il peut s’en apercevoir en matière électorale sur les partielles qui renvoient presque systématiquement ses candidats aux oubliettes, autrement dit c’est le feuilleton les "dégageurs dégagés" qui s’amorce et dans quatre ans cela pourrait aller jusqu’au chef de file d’autant que depuis que le mandat présidentiel, est à cinq ans aucun président n’a tenu plus d’un mandat.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.