Rugby

Les U20* remportent leur tournoi des VI Nations

À 80 minutes d’être les vainqueurs du tournoi. La dernière rencontre du tournoi pour les bleuets a lieu en terre galloise. Le grand chelem n’est plus envisageable après leur défaite face l’Angleterre mais cette jeune équipe de France peut toujours remporter la compétition après une victoire face au Pays de Galles.

Un début de match plus que rassurant pour la suite. Après une minute de jeu, un jeu au pied gallois est contré par les Bleus qui offrent déjà un premier essai à l’ouvreur toulousain Romain Ntamack qui montre la voie à son équipe malgré son échec au pied qui semblait facile pour la transformation. La France mène donc 5 à 0 après moins de deux minutes dans ce match. Le Pays de Galles a la main sur le ballon en ce début de rencontre et veut réagir rapidement après cet essai « casquette » encaissé d’entrée de jeu. La défense française se met à la faute et permet aux gallois de revenir au score et de rentrer véritablement dans la rencontre après un début de partie difficile. Les avants français prennent le dessus immédiatement sur le pack adverse avec une énorme mêlée qui leur permet de récupérer un ballon précieux sur introduction galloise. La domination française s’affirme petit à petit. Les bleuets inscrivent un deuxième essai dans cet rencontre par l’intermédiaire de leur ailier Clément Laporte. En revanche c’est un deuxième échec au pied pour Ntamack qui permet aux gallois de rester au contact au tableau d’affichage. La France défend dans ses vingts première minutes mais se montre très réaliste sur ses phases de possessions. Quand la défense galloise contient les offensives françaises, c’est leur indiscipline qui permet aux Bleus de gagner du terrain et d’occuper le camp adverse. À un peu moins d’une demi heure de jeu, le Pays de Galles est en difficulté pour sortir de son camp et subit les assauts français qui se multiplient. La défense galloise finit par craquer face à la puissance de la vague bleue et c’est déjà un troisième essai dans cette première période. Les jeunes espoirs du rugby français prennent le large au score avant la fin de ce premier acte. Les Bleus obligent systématiquement le Pays de Galles sans solutions, à se débarrasser du ballon au pied grâce leur défense organisée et agressive, un des points forts de cette équipe depuis le début du Tournoi. Comme un symbole, le premier acte s’achève à l’entrée de l’en-but du Pays de Galles. Les Bleus imposent leur jeu et mènent logiquement à la pause 17 à 3 avec 3 essais à 0 contre des gallois pour le moment impuissant offensivement. La France semble concentrée et déterminée à atteindre son objectif de remporter ce Tournoi en allant chercher le bonus offensif.

Jules Gimbert auteur de l’essai du bonus

Les gallois reviennent sur la pelouse avec des intentions et obligent les Bleus à défendre leur ligne dès le début de la seconde période. Une séquence de jeu galloise intéressante mais qui ne donnera rien suite à une faute de main qui permet aux français de récupérer la possession. Le Pays de Galles n’y arrive pas et enchaîne les fautes de mains. Même par l’intermédiaire de ses avants avec des groupés pénétrants, les gallois se heurtent à la défense imperméable de l’équipe de France.Les bleuets sont indisciplinés et permettent à leur adversaire du jour de camper dans leur 22 mètres et d’enchaîner les temps de jeu pour inscrire un essai qui relancerait la partie. La France se donne enfin de l’air après une longue période passée près de sa ligne à défendre. Après 20 minutes de jeu dans ce deuxième acte, la possession et l’occupation sont largement en faveur d’un Pays de Galles qui ne parvient pourtant pas à concrétiser ses temps forts. Les Bleus subissent sans encaisser le moindre point et distancent toujours leur adversaire au tableau d’affichage à un peu moins de vingts minutes de la fin du match. Super inspiration des jeunes espoirs du rugby français qui sur l’un des rares ballon de relance dans cette deuxième période prend la défense galloise de vitesse et va inscrire le quatrième essai du match, synonyme de bonus offensif et de super réalisme après une incroyable domination du Pays de Galles. À un quart d’heure de la fin de la rencontre, les bleuets viennent sûrement de sceller le sort de la rencontre et confirment leur domination dans ce Tournoi des VI nations 2018. Le pays de Galles pourra regretter son impuissance face à la défense bleue et n’aura rien pu faire face au réalisme français. Comme en tout début de rencontre, c’est la mêlée bleue qui prend le dessus sur son adversaire et qui récupère un ballon précieux et préserve sa ligne d’en-but inviolée à quelques minutes du coup de sifflet de final. Le scénario se répète pour l’équipe de France qui est réduit à quatorze à deux minutes de la fin et perd Kemsley Mathias auteur d’un déblayage jugé dangereux après avoir consulter l’arbitrage vidéo. Une perte de lucidité comme face à l’Angleterre la semaine passée. L’équipe de France des -20ans a suivi l’exemple donné avant la rencontre par l’équipe de France féminine qui, sur le même terrain, a remporté le Tournoi en réalisant le grand Chelem, et remporte à son tour le Tournoi des VI Nations, une victoire bien méritée après une compétition aboutie. Cerise sur le gâteau pour l’UBB ses deux sélectionnés ont marqués chacun un essai.
*U20 : under twenty (mois de 20 ans)

Pays de Galles : 3 (1 pénalité Evans 8ème)

France : 24 (4 essais Ntamack 2ème, Laporte 21ème, Woki 30ème, Gimbert 66ème ; 2 transformations Ntamack 30ème, 66ème)

Ecrit par Bastien Marcou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda