Rugby

Les U20 champions du monde de Rugby

C’est en dominant l’Angleterre par 33 à 25 que les U20 ont remporté cette finale après avoir sorti les Néo-zélandais en demi-finale montrant que le cancer du rugby français est la présence massive d’étrangers dans le top 14.

Tous ces U20 champions du monde qui évoluent dans le championnat le plus souvent en espoirs avant d’être retenus au compte goutte dans le top 14 car il faut faire jouer les vedettes étrangères qui coûtent chers sans pour autant fournir le résultat escompté. Montpellier a fait la cruelle expérience de la qualité de la légion étrangère lors de la dernière finale du championnat de France. On s’aperçoit ainsi que le vrai vivier du Top 14 ce sont ses espoirs et aussi la Pro D2 comme ont pu le prouver des Pélissié ou des Boughanmi. C’est quand même terrible d’avoir autant de mépris pour ses nationaux car tous ces étrangers ne joueront jamais pour l’équipe de France et ils l’affaiblissent en empêchant l’éclosion de joueurs français. Avec une jeune génération de Carbonnel, de Ntamack qui a y bien regarder sont tout aussi bon que les autres si on leur permet de jouer comme il faudrait laisser un peu plus de place à l’UBB à des Gimbert, Etcheverry au lieu de le prêter, Lamothe qui n’a joué que pour avoir le nombre même si on a compris que Woky avait largement sa place et maintenant est-ce qu’on va laisser sur la touche des champions du monde car dans les nouvelles recrues pas un n’a eu cet honneur d’être champions du monde.

Jean Abeilhou interroge Arthur Coville capitaine

On devrait limiter le nombre d’étrangers à 3 ou 4 par feuille de match et l’équipe de France retrouverait vite des couleurs car il y a de bons joueurs en France mais il faut leur donner du temps de jeu. La force de cette équipe de U20 est la solidarité totale entre ces jeunes joueurs qui ont partagé les six nations avant d’affronter le championnat du monde. Ils avaient une revanche à prendre face à l’Angleterre, mais la plus belle prouesse reste d’avoir sorti le tenant du titre en demi-finale que leurs aînés ont tant de mal à affronter et qui durant l’actuelle tournée affichent déjà deux défaites aux antipodes même si la deuxième défaite est un peu moins traumatisante que la première. L’avantage de ces jeunes c’est qu’ils ne sont pas encore pourris par le système et qu’ils ont encore des valeurs qui les unis les uns aux autres alors que dans les clubs en Top 14 on n’est plus très sur du système de valeurs mis en jeu. D’autre part ces jeunes qu’ils soient français ou anglais ont proposé du jeu permettant de suivre un match intéressant pour cette finale ou chacun a fait voir ses points forts et pour la première fois de l’histoire de ce tournoi les U20 français se sont installés sur le toit du monde.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet





Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda