Bordeaux

Les Tonga battent les Barbarians sous une pluie d’essais !

Les barbarians français n’ont rien pu faire face à la puissance de l’équipe des Tonga qui menait déjà 28/7 à la pause malgré une très belle seconde mi temps ponctuée d’un 24/0 en 16 minutes. Trop tard pour l’emporter mais suffisant pour confirmer tout le talent des espoirs du rugby français présents en nombre ce samedi sur la pelouse de Bordeaux.

Une rencontre très contrastée entre soleil et pluie, un stade Chaban Delmas à demi rempli et une opposition de style entre autobus lancés à pleine vitesse et brigade légère en mode évitement. Et à ce jeu ce sont les hommes du pacifique qui allaient traverser la première mi-temps à toute allure et puissance maximum. Résultat quatre essais transformés dont le premier dès la troisième minute et le dernier au terme d’une action spectaculaire parachevée par Taufa lancé plein fer et déchirant le dernier rideau défensif français. L’équipe des barbarians à ossature de l’équipe espoir championne du monde des U20 en juin dernier ne déméritait pas et jouait crânement sa chance sur chaque ballon récupéré mais ne pouvait pas grand chose face à la densité des Tongiens si ce n’est un peu avant la mi temps avec un essai de filou marqué par Daubagna et malgré les bonnes prestations côté avants de Cretin et Joseph (7/28)

Sonatane Takalua, le redoutable demi de mêlée du Tonga

Le début de seconde mi temps laissait présager du pire quand Takalua passait en revue la défense française pour s’envoler dans l’en but tricolore.
Le demi de mélée du Tonga qui évolue aux Newcastle Falcons fut le meilleur joueur de la rencontre à n’en pas douter. Les barbarians eurent alors le mérite de ne pas se décourager et continuèrent à envoyer du jeu par des lignes arrières toujours inspirées. Bien leur en pris et c’est Hamdaoui qui de sa base arrière et toujours à la relance allait ouvrir la brèche pour l’essai de la révolte de Romain Ntamack (14/35).
A peine douchés par la pluie qui s’invitait et les essais supplémentaires de Fosita et Lilo pour les Tonga les jeunes tricolores allaient enflammer les 12000 spectateurs de Chaban par une sarabande de jeu qui mettait des visiteurs au supplice, des visiteurs dont les jambes devenaient soudainement bien lourdes.

Romain Ntamack

Romain Ntamack en mode régulateur de jeu, Balès à la manœuvre et Martin Laveau explosif donnaient le tournis aux tongiens et les barbarians reprenaient des couleurs avec pour conclusion quatre essais de belle facture, le dernier par Laporte bien en vue également pour un score final de 38/49. Le manque d’expérience et de puissance des hommes du duo Mola Servat , jeunesse oblige, aura été criant face à une équipe de l’hémisphère sud aguerrie aux rencontres de très haut niveau mais il faut reconnaître que ces jeunes barbarians ont su ne pas sombrer pour finalement montrer une véritable identité de jeu. Une identité en phase avec les valeurs historiques de jeu d’attaque prônées par les "baa-baas" et si proche du jeu du XV de France quand il faisait encore rêver et trembler toutes les équipes de la planète rugby.

Martin Laveau

Takulua intraitable
Sonatane Takulua (27 ans) a fait mal aux Barbarians. Le demi de mêlée des Newcastle Falcons a été le véritable maître à jouer de la formation du Pacifique. Il inscrit deux sublimes essais (16e, 48e) et réalise un sans-faute au pied avec sept transformations (4e, 16, 28e, 40e+1, 48e, 55e, 59e).

Les Barbarians ont du cœur
Rapidement dépassés par la supériorité évidente et le physique de leurs adversaire, les Barbarians ont eu le mérite de ne rien lâcher jusqu’à la dernière minute. En témoigne une seconde période plus aboutie avec quatre essais inscrit (52ème, 62ème, 66ème, 69ème et 77ème). Mention spéciale pour Romain Ntamack, auteur d’un essai, et précieux dans le jeu, et pour Martin Laveau. Ce dernier, lui aussi est allé dans l’en-but, mais a aussi dynamisé le jeu français notamment sur le 5ème essai des siens, en tapant un coup de pied bien senti pour l’essai de Reilhac.

L’encadrement des Barbarians Denis Charvet, Laurent Pardo et Aurélien Rougerie

Barbarians Français : 38 (6 essais Daubagna 34ème, Ntamack 62ème, Barassi 62ème, Laveau 66ème, Reilhac 69ème, Laporte 77ème ; 4 transformations Carbonel 35ème, 53ème, Ntamack 62ème, Balès 78ème)

Tonga : 49 (7 essais Fisi’ihoi 4ème, Takulua 15ème, 48ème, Vailanu 28ème, Taufa 41ème, Fosita 54ème, Lilo 59ème ; 7 transformations Takulua 5ème, 16ème, 29ème, 40ème+2, 49ème, 55ème, 60ème)

Ecrit par Daniel Vaquero

Photographe de sport indépendant sur la région Nouvelle Aquitaine je collabore avec Bordeaux Gazette depuis deux ans avec la diffusion de clichés et rédaction d’articles sur mes sports de prédilection ( Rugby, surf et Handball notamment).
Mon activité principale dans le domaine photo est la cession de droits de photos de sport pour diffuseurs ( clubs, collectivités,médias...)


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet








Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda