Les solutions radicales de Jean-Luc Mélenchon !



Publié le 1er novembre 2016 à 11:37

Politique

Refuser la domination et l’influence néfaste des marchés financiers, garantir à chacun le droit de s’éduquer, de travailler, de se loger, de se soigner, produire en France, protéger les salariés de la finance, partager les richesses, autant de propositions claires et nettes de la part de Jean-Luc Mélenchon ….

Mais quelles sont ses recettes ?


Ses solutions

Avec un programme économique piloté par le bien nommé économiste Jacques Généreux, c’est tout d’abord, non pas à une réduction ou même à une stabilisation des dépenses publiques que nous devrions assister avec l’élection de J.L. Mélenchon, mais à une augmentation très importante des ressources publiques.

Le tout, via un choc fiscal sans précédent de 150 milliards d’euros, le nombre de tranches de l’IR, passant de « 5 à 14 », avec un taux de prélèvement de 100% à partir de 30.000 euros par mois. Une économie de 100 milliards sur les niches fiscales et la suppression de 30 milliards d’exonération de cotisations patronales. La diminution de l’intérêt de la dette par l’achat des emprunts d’Etat par La Banque de France et l’obligation faite aux banques d’acheter les titres de l’Etat Français à taux réduit..

Jean Luc Melenchon

Les hypothétiques recettes …..

Le candidat attend 200 milliards de recettes supplémentaires.

Largement en tête avec le Danemark en matière de taux de prélèvements obligatoires (47,70%), la France prendrait alors seule la tête des nations et verrait ce taux dépasser 50% avec Jean-Luc Mélenchon.

Quant aux 200 milliards attendus par la suppression des niches fiscales, suppression qui déstabilisera sans aucun doute des secteurs entiers de l’économie et par un matraquage fiscal aussi peu réaliste que cohérent, qui ne peut que faire fuir, ils risquent fort pour ne pas dire sans aucun doute, de ne pas être au rendez-vous.

La relance …

Difficile dans ces conditions de relancer la croissance par la dépense publique, comme prévu par le candidat, sans oublier le droit à la retraite à taux plein à 60 ans, le remboursement à 100% de toutes les dépenses de santé et une meilleure indemnisation du chômage prévus au programme.

Des recettes tout à fait incertaines, un avenir sans aucun doute très fragile et des dépenses considérables sont à prévoir.

Adepte des nationalisations, le souhait de J.L. Mélenchon est dans ce domaine de substituer le public au privé dans de nombreux secteurs : énergie, banques, assurances, secteur pharmaceutique, ainsi, la part des dépenses publiques de l’Etat, actuellement la plus élevée de toutes les nations avec un taux record en France de 57% du PIB, devrait allégrement franchir le seuil des 60%.

Jean Luc Melenchon, Fête de l’Huma 2014

Le SMIC …

L’augmentation du SMIC prévue dans le programme de J.L. Mélenchon est de 21,6% ! Hausse spectaculaire qui se répercutera sur toute l’échelle des salaires et qui ne manquera pas, en dégradant leurs marges, d’être fatale à de nombreuses TPE et PME, sous réserve pour celles qui le pourront, de délocalisations qui n’arrangeront rien à la situation de l’emploi en France.

L’ère du peuple, la fin du gavage des riches, la fin des misères, la vitale transition énergétique, la sortie des traités européens, l’universalité de la France, la recherche d’autres modèles de vie, la fin de la grotesque course à l’accumulation autant de sujets abordés avec ferveur et non sans talent, par un Jean-Luc Mélenchon au diagnostic impitoyable mais aux remèdes illusoires, peu réalistes et sans aucun doute, très vite catastrophiques.

Une dérive certaine et fort préjudiciable des comptes publics, une diminution inexorable des recettes, une perte de motivation voire une fuite de nos entrepreneurs les plus performants, un assistanat égalitariste peu entrainant et l’absence prévisible de croissance au rendez-vous faisant dire aux plus réalistes et farouches opposants du candidat Mélenchon, qu’avec lui à la tête de l’Etat, il y aurait certes très vite, moins de riches en France, mais surtout de plus en plus de pauvres.

Un programme écrit dans le refus de se comparer, d’analyser l’état du monde, l’état de la France dans ce monde, de voir les hommes tels qu’ils sont, considérant que la répartition de la richesse est la panacée, n’est qu’illusion servie aux plus défavorisés d’entre nous.
Sans grand risque demain d’être élu et donc de risquer de décevoir, Jean-Luc Mélenchon, marchand d’illusions aussi talentueux que convaincu de ses bonnes pensées, ne manquera pas d’ici à Mai, d’asséner avec ferveur ses fausses solutions.


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Législatives 2017, à Bordeaux les (...)

| le 27 avril 2016
Alors que les élections législatives ou présidentielles attirent de plus en plus de candidats à la candidature, le peu d’engouement manifesté par les « citoyens français » se traduit par un taux de (...)

Benoit Hamon répond à change.org

20 avril 13:15

Bayrou, Emmanuel Macron, « la nouvelle alliance » ....

23 février 08:30

Fillon, Macron, le grand chambardement ?

24 janvier 11:17

Macron superstar, les « ralliements en tous genres » s’enchainent !

19 janvier 09:15

Emmanuel Macron, ni gauche, ni droite ?

5 janvier 13:40
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Petites escapades bordelaises #1
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Alvy Zamé s’invite sur la scène bordelaise
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Le VOCAL TOUR 2017 donne le tempo à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Av Dacia Logan 2 Mcv
localisation de l'annonce Bordeaux Voiture
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement