Bordeaux

Les parisiens de Bordeaux à bord du Marco Polo

Les parisiens de Bordeaux se retrouvent chaque mois et ils sont friands de lieux insolites ou curieux et pour cette réunion du mois de mars ils se sont donnés rendez-vous à bord du Marco Polo

C’est Franck Jouanny qui a accueilli à bord du bateau Marco Polo dont il est le directeur les Parisiens de Bordeaux qui est un projet initié et développé par Anne Iris Poussielgues Doucet. Il a pour objet de servir de lien aux Parisiens qui ont choisi de vivre à Bordeaux et d’aller à la rencontre des bordelais. Ils vont aussi à la rencontre de tout ce que Bordeaux peut offrir de sympathique et d’inédit en termes de découvertes et de rencontres. A bord ils ont eu l’occasion de dialoguer avec non seulement Franck Jouanny le directeur mais aussi d’échanger avec le capitaine du navire Rémy Martin (qui n’a rien à voir avec le Cognac comme il le souligne) qui n’a pas eu grand chose à faire dans la mesure ou le bateau est resté à quai pour la soirée mais qui d’habitude est à la barre pour les excursions. Le bateau est amarré au ponton Montesquieu ce qui semble une appellation un peu curieuse pour un ponton car Montesquieu a eu des activités en Gironde, plus liées au vin qu’à l’eau mais après tout ! Il avait déjà sa statue côté Nord de la place des Quinconces, il a maintenant un ponton à son nom sur la rive droite, le voila citoyen des deux rives.

Ce sont près de 160 personnes qui sont venues à bord pour cette soirée mais l’association en compte pas loin de 500, certains participants arrivant tôt et ne s’attardant pas mais prenant un verre quand même tout en saluant les présents et d’autres venant plus tard avec une vraie envie de discuter, d’échanger et de s’amuser avec de nouvelles têtes comme Bordeaux Gazette a pu s’en rendre compte mais cela peut être aussi un véritable réseau d’entre aide et d’échange d’informations pour les nouveaux arrivants. Ils ont un bréviaire qu’ils ont traduit de la manière suivante :
• il/elle ne fait plus la gueule, il a quitté cet air grincheux qui le caractérisait du lundi matin au dimanche soir.
• il/elle a laissé au vestiaire son air arrogant et inutilement prétentieux : il laisse cela à quelques jeunes dandys bordelais et aux néo-bordelais (mais n’en sont-ils pas ? ).
• il/elle sifflote en vélo car il revient de loin pour trouver du bon pain et une chocolatine, prêt s’il le fallait à ressortir un béret basque.
• il/elle pratique le bonjour et le bonsoir à tout va, dont il a réappris l’usage en se frottant à l’extrême civilité des bordelais.
• il/elle s’enthousiasme pour un oui et même pour un non, bref on ne le reconnait plus … et c’est gavé mieux !
A cette énumération on s’aperçoit de la transformation et cela pourrait attirer plus que des parisiens.
Site des Parisiens de Bordeaux

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda