Bordeaux

Les bienfaits de la Fan-Zone

Nous arrivons à présent à la moitié de la compétition. Les quarts de finale de l’Euro ont commencé, c’est l’heure pour la mairie de Bordeaux de fournir un premier bilan de l’événement.

La Fan-Zone et le Nouveau Stade de Bordeaux offrent un bilan mitigé. Nous vous avons présenté les problèmes engendrés par l’événement sportif, découvrez à présent les bénéfices que la métropole a pu en tirer.
En premier lieu, la mairie a souhaité mettre à l’honneur les nombreux supporters des différentes nations qui ont séjournées à Bordeaux. Plus particulièrement, nos visiteurs Gallois, Hongrois, Irlandais et Belges ont apporté avec eux une atmosphère festive, fraternelle, une ambiance de paix qui s’est diffusée dans la ville. Loin des violences observées à Marseille et à Nice. « Les 350 000 visiteurs de la Fan-Zone des Quinconces et les spectateurs installés au stade sont ici dans un esprit de joie et de partage populaire. Nous avons eu de la chance de pouvoir accueillir de tels pays », souligne Fréderic Gil, directeur général à l’éducation, le sport et la société de la mairie de Bordeaux.

Et en effet, malgré leur nombre, les supporters se sont montrés assez disciplinés puisque aucune situation difficile, aucun débordement n’a été déploré. Un centre de recueillement a été aménagé pour gérer d’éventuels fêtards trop alcoolisés pour rester dans les rues. Les secouristes se réjouissent de n’avoir accueilli que deux à trois personnes maximum par nuit. Une preuve de plus de la bonne tenue des visiteurs… ou de leur grande capacité à tenir l’alcool ! En effet, quelques 100 000 litres de bière ont été bus sur la Fan-Zone, dont 20 000 litres pendant le match Belgique – République d’Irlande, samedi 18 juin. Les débiteurs de boisson, plus que les restaurateurs, sont absolument ravis. Si la Fan-Zone attire un large public, le stade n’est pas en reste. Sur les quatre matchs joués à Bordeaux, il a accueilli entre 33 500 et 38 500 spectateurs, soit 95% de la capacité d’accueil totale. Les places libres restantes sont majoritairement des places de commercialisation, achetées par les sponsors. La mairie déplore donc cette perte de place, même si elle est impuissante. La vente de ces billets est hors de leur contrôle.

L’opération 2 000 sourires à Bordeaux a été un franc succès. Plus de 60 associations et centres sociaux, 28 communes métropolitaines et l’UEFA et Bordeaux métropole se sont réunis. Le but est d’offrir à des enfants malades ou en situation de précarité des moments de rêve et de bonheur. Les retours de cette opération ont été tout à fait positifs, 10 000 jeunes spectateurs ont pu assister aux matchs de leurs équipes de foot préférées. Les 350 bénévoles de tout âge qui se sont mobilisés seront récompensés et remerciés lors d’une cérémonie, en septembre prochain.
Le Nouveau Stade de Bordeaux a particulièrement été remarqué puisque les professionnels du milieu ont vanté ses qualités esthétiques et fonctionnelles. De fait, la pelouse du stade a su satisfaire les joueurs qui l’ont foulés, à l’inverse de celles de Lille et de Marseille, qui ont dû être changées.
Enfin, grâce à cet événement, la ville de Bordeaux a saisi l’opportunité d’augmenter son rayonnement européen. En effet, avant chaque match retransmit depuis la métropole, un petit film est diffusé. Toute l’activité touristique, culturelle et commerciale de Bordeaux et du Bassin sont vantés sur les écrans européens, de quoi attirer de nouveaux touristes dans la région.

Ecrit par Cécile Darrivère

Etudiante Ecole de journalisme de Lille


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda