Bordeaux

Le tour Alternatiba sera à Bordeaux le 22 septembre

Le Tour Alternatiba s’est élancé de Paris le 9 juin 2018 pour atteindre Bayonne le 6 octobre. Une équipe d’une centaine de cyclistes va se relayer pour pédaler sur près de 5800 km pour relier les 200 étapes prévues dans 5 pays européens. Une étape du Tour étendu Bordeaux-Bayonne aura lieu le 22 septembre

Les triplettes et quadruplettes, symboles de la force du mouvement collectif, s’arrêteront ainsi dans des grandes villes comme Toulouse, Grenoble, Bruxelles, Genève ou encore Nantes, mais aussi dans des territoires ruraux et des lieux emblématiques de lutte et de mise en oeuvre des alternatives, et arriveront le 6 octobre pour un grand Village des alternatives à Bayonne. Ce projet d’envergure vise à aller au plus près des territoires et de ses habitants : chaque jour une conférence sera présentée par la délégation de cyclistes pour témoigner de la réalité du dérèglement climatique et des solutions qui existent pour y faire face. Les étapes seront également l’occasion d’organiser des formations à l’action directe non-violente, de diffuser des guides et outils pour favoriser le plaidoyer local, et de mobiliser largement avec des rassemblements, des vélorutions (manifestations à engins non motorisés) et des événements locaux. A chaque étape, c’est une occasion unique de mettre en lumière et de populariser les acteurs de la transition ! Déjà, la préparation du Tour Alternatiba a permis à de nombreux groupes locaux de se créer, et aux groupes déjà existants de grandir et de commencer un véritable maillage de leur territoire. Avec plus de 200 groupes préparant l’accueil des étapes du Tour, ce sont déjà des milliers de personnes qui sont investies dans ce projet depuis plusieurs mois. Sur son passage, dans les villages, les villes, les régions, et au niveau national, le Tour Alternatiba amorce un véritable changement d’échelle pour la lutte contre le dérèglement climatique et forme une nouvelle génération d’activistes engagés !

Même si la crise climatique n’est plus, comme en 2015, en haut de l’agenda politique et médiatique, elle est encore pourtant dramatiquement d’actualité, comme le confirmera le rapport spécial du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) qui paraîtra début octobre 2018 au moment de l’arrivée du Tour Alternatiba, et elle menace les conditions de vie civilisée sur terre. Forts de cette prise de conscience, les citoyennes et citoyens considèrent que la mobilisation est cruciale pour permettre d’enrayer la crise climatique. Au-delà des éco-gestes, utiles mais insuffisants, le mouvement citoyen a la responsabilité de rendre visibles les alternatives concrètes qui existent déjà et de contribuer à leur généralisation (ressourceries, habitats partagés, projets éoliens portés par des citoyens ou des communes, ateliers vélos, système d’épargne solidaire et écologique, monnaies locales, coopératives d’éco-construction, relocalisation de productions agricoles, réseaux de partage de biens matériels et bien d’autres encore), mais également de résister aux projets et politiques "climaticides". Le Tour Alternatiba permettra de renforcer cette dynamique de mobilisation. Chaque préparation d’étape est l’occasion pour les acteurs locaux de diffuser et mettre en réseau les alternatives concrètes qui existent sur leur territoire pour lutter contre le dérèglement climatique. Chaque jour, après le passage des cyclistes, une formation à l’action directe non-violente sera organisée afin de structurer et renforcer les campagnes à venir.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda