Le service public à bout de souffle ...

Avec notamment les 35 heures chères à Madame Aubry qui entre autres fâcheuses conséquences, ont complètement désorganisé le service hospitalier, comme l’a en son temps confirmé Lionel Jospin lui-même ...

Avec un État Français longtemps incapable de gérer les emplois dans un service public où des secteurs entiers manquent de personnel, alors que d’autres connaissent le surnombre et le clientélisme comme par exemple les collectivités territoriales où de nombreux cas atteignent les sommets de l’emploi de complaisance.

La nécessité de restructurer, former, mieux répartir les effectifs au sein de nos services publics, est à l’évidence l’enjeu, or nous en sommes loin et il y a urgence ...

Penser le service public en terme d’amélioration de la qualité du service fourni au public et non pas seulement en terme de statut des salariés semble urgent.

Quand la qualité retrouvée de certains services municipaux est assurée par des entreprises privées, il y a sans aucun doute de quoi se questionner !!!

Où est passé l’esprit fondateur de la fonction publique ?

Inexorablement, le mur se rapproche si nous persistons à ne rien faire ...

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda