Castillon

Le nouveau spectacle de la Bataille de Castillon

La Bataille de Castillon a présenté pour la première fois son nouveau spectacle devant un public, vendredi 15 juillet. L’occasion pour nous de (re)découvrir ce moment historique qui a mis fin à la guerre de Cent Ans.

C’est au site de Castegens, à Belvès de Castillon que l’Histoire se réécrit. Dans ce lieu perdu au fin fond des vignes, une troupe de comédiens, historiens et cavaliers fait revivre le passé. Ce sont plus de 500 bénévoles qui travaillent ensemble, animés par la passion de leur patrimoine. Cette année, la saison est particulière : le spectacle a pu trouver des financements pour renaître de ses cendres. C’est un scénario entièrement réécrit, de nouvelles musiques, de nouveaux bénévoles qui relancent la production. Soutenue, entre autre, par la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, par France 3 Aquitaine et Bordeaux Métropole, l’association « Castillon 1453 » a attiré plus de 1 800 personnes pour sa première. C’est Eric Le Collen qui a conçu et mis en scène le spectacle. « Il y a de nombreuses nouveautés, même si le manque de budget et de technique nous a limité. Par exemple, nous aurions souhaité refaire les décors, au lieu de cela, nous les avons simplement restaurés. Néanmoins, nous sommes tous heureux de pouvoir redémarrer cette aventure.  » Parmi les changements majeurs, en-dehors du script et des musiques, on note la disparition de l’entracte. « Le spectacle dure toujours 1h30. Nous avons supprimé l’entracte pour le confort du public. Nous aimerions drainer un large public et le show démarre à 22h30. Si nous terminons trop tard, cela peut freiner la venue de personnes qui habitent loin  », explique Sophie Mako, attachée de presse de la Bataille de Castillon.

Eric Le Collen ajoute : « Pour cette nouvelle édition, nous avons écrit le scénario selon plusieurs points de vue. Cela témoigne d’une vraie volonté de raconter l’histoire, d’expliquer comment les événements se sont mis en place. C’est un spectacle familial, il y a un aspect pédagogique. » Les acteurs ont également été en grande partie renouvelé. Le recrutement est très large et la motivation et le maître-mot. Dans le village des acteurs, la bonne humeur masque l’inquiétude d’avant-spectacle. Le metteur en scène briefe les quelques 250 bénévoles qui prennent part au spectacle de ce vendredi. Les dernières recommandations concernent les accessoires et surtout le jeu d’acteur. «  Il faut apporter de la vie, rendre tout cela réel !  », insiste-t-il. Avant d’entrer en scène, tous chantent en chœur l’hymne de l’association, la ballade d’Aliénor. Une fois les spectateurs installés, le maire de Belvès de Castillon, Daniel Fenelon, a souhaité dédier cette représentation aux victimes de la tuerie de Nice. Une minute de silence a été observée puis les 1 800 personnes présentes ont chanté la Marseillaise. Le spectacle a ensuite commencé, puis s’est terminé sous un feu d’artifice et les applaudissements nourris du public. La Bataille de Castillon nouvelle version, c’est à découvrir absolument, pendant l’une des 14 soirées prévues. Informations à retrouver sur le site de l’association.

Ecrit par Cécile Darrivère

Etudiante Ecole de journalisme de Lille


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda