Floirac

Le Cirque du Soleil, un show étincelant.

La première représentation du cirque du soleil « OvO » avait lieu ce mercredi 14 novembre 2018 au soir à l’Arkéa Arena de Bordeaux, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le temps s’est arrêté pendant près de 2h.

Si il y a bien évidemment eu une trame telle que l’histoire d’une mouche, arrivant dans une communauté d’insectes avec son œuf, qu’elle se fait dérober, et qui va ensuite tomber amoureuse d’une coccinelle lui rendant son précieux bien à la fin, les moments forts du spectacle restent les numéros acrobatiques de cirque.

Le Cirque du Soleil à Bordeaux
Au centre de l’histoire, la mouche, arrivant dans une communauté d’insectes avec son œuf

Le show « OvO » démarre tambours battants avec des fourmis jongleuses, jouant avec des kiwis à bout de jambe et de pied. Un modèle de coordination, et de synchronisation quand on voit le rythme donné. Le second numéro est tout simplement sublime et gracieux, avec une libellule équilibriste à 3m du sol sur deux petits carrés en haut d’un perchoir. Quand l’insecte et sa branche ne font qu’un. Il n’y avait qu’à entendre l’ovation du public pour se rendre compte de la difficulté de l’exercice.

Le Cirque du Soleil à Bordeaux.
Des fourmis jongleuses, jouant avec des kiwis

Le numéro suivant tout en poésie raconte l’évolution de la chenille se transformant en papillon, tout cela avec des rubans à plusieurs mètres de haut. Le public retient son souffle, tant la prouesse est belle. S’en suit une danse toujours avec des rubans, mais ce coup-ci en binôme. Les artistes s’enchainent tout au long du spectacle, suivant le fil conducteur de notre amie la mouche. Juste avant l’entracte, les lucioles trapézistes entrent sur scène pour un numéro de voltige à base de sauts périlleux, saltos, vrilles….

OVO : Le Cirque du Soleil
L’évolution de la chenille se transformant en papillon

Après la pause, le show continue avec tout d’abord une araignée contorsionniste où les mêmes remarques retentissent dans toute la salle : « comment est-ce possible ? » « Il lui manque une partie du corps ? » ou tout simplement « Aie !! ». Arrive ensuite un numéro que l’on a tous essayé chez soi, mais certainement avec moins de technique, de niveau, et mouvement. Il s’agit du diabolo. Le niveau étant de plus en plus élevé passant de 1 diabolo, à 2, puis 3, et enfin 4 en même temps.
Un autre équilibriste fait son entrer en araignée, avec un matériel des plus simples, un fil mou entre deux piquets. L’araignée se promène sur le fil la tête en bas, ou sur un monocycle, pour ce qui est une maitrise parfaite de l’équilibre et du centre de gravité.

OVO : Cirque du Soleil
Une profusion d’acrobaties dans un univers enchanteur et coloré

Le final du spectacle est tout simplement hors norme, avec pas moins de 3 disciplines sportives représentées et assurées par des athlètes de haut niveau dont certains sont des gymnastes professionnels retraités ayant fait les jeux olympiques, ou championnats du monde. Trampoline, escalade, et gym sur sol bondissant, soit pas moins de 12 sauterelles en même temps qui sautent et brillent comme une fin de feu d’artifice. Après ce final à couper le souffle, tous les acteurs du spectacle viennent sur scène afin de recevoir les applaudissements oh combien mérités sous une pluie de confettis.

Le public présent n’oubliera pas cette première soirée d’un spectacle à ne pas manquer.

Il reste 4 représentations à Bordeaux :
•Vendredi 16 Novembre 2018 –20h
•Samedi 17 Novembre 2018 –16h + 20h
•Dimanche 18 Novembre 2018 –13h et 17h

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda