Lalande de Pomerol, Histoire d’une appellation

Derrière cette histoire d’une appellation se profile l’histoire d’une ville et d’un ensemble viticole à nul autre pareil conté à travers dix châteaux de Lalande de Pomerol.

Véritable livre de l’histoire passionnante du libournais au delà des rangs de vignes, après avoir situé le lieu de confluence entre la Barbanne, l’Isle et la Dordogne qui servent souvent de délimitations entre les différents terroirs où là tout devient géographie entre Libourne, Pomerol, Saint-Emilion, Lalande et Néac. A travers l’histoire de dix châteaux emblématiques du terroir et leurs propriétaires Camille Desveaux ouvre largement le livre d’histoire de cette région si particulière ou depuis des siècles et même bien avant, tout tourne autour de la vigne et du vin. Ainsi en quatre pages vous apprendrez l’essentiel de ce qu’un honnête homme (femme) du cru, est en droit de savoir sur l’histoire de Libourne, de Roger Leyburn et du château de Condat. Libourne est omniprésent dans cet ouvrage car la ville un instant dirigée par un fils de président de la République est le phare qui éclaire ce morceau de pays girondin qui a abrité les révolutionnaires girondins. Dans ce livre on va aussi à la rencontre de la religion chrétienne dans ce qu’elle a de structurant pour l’identité de ce morceau de France, les commanderies hospitalières. Lalande de Pomerol s’enorgueillit d’avoir hébergé la plus grande des commanderies hospitalières du XIIème siècle recevant de très nombreux pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle à une époques où les chemins étaient moins bien balisés qu’aujourd’hui, la région faisant figure de point de convergence de différents itinéraires pour les pélerins s’appuyant sur leur bourdon.

Eglise Saint Jean de Lalande de Pomerol avec son clocher plat du XIIème siècle

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, plus près de nous, vous découvrirez la fabuleuse histoire de ces corréziens de Meymac près Bordeaux qui sont venus faire souche en libournais après avoir commercialisé du Bordeaux en guise d’occupation hivernale avec la figure légendaire de Jean Gaye-Bordas. Ce vignoble libournais a été atteint par la crise du phylloxéra à la fin du XIXème siècle (détecté pour la première fois à Floirac en 1866) qui a bien failli détruire le vignoble européen par contagion avec deux millions et demi d’hectares détruits. Vous apprendrez ainsi que Caroline Ponsot fille de viticulteur à Lalande de Pomerol va participer au sauvetage de ce vignoble du libournais en étant une farouche défenseuse de la technique du porte greffe américain résistant au phylloxera, ce qui lui valu le nom d’américaniste comme tous ses collègues qui défendaient cette solution qui du reste est aujourd’hui la norme. Il ne reste plus guère de vignobles franc de pied en France si ce n’est pour certains cépages comme Gamay et Tannat, mais de manière confidentielle. Vous pourrez aussi découvrir dans ces 128 pages une carte vous désignant les 76 châteaux de l’appellation avec leur nom et leur localisation, une foule d’informations sur ces dix châteaux remarquables, colonne vertébrale de l’ouvrage, et leurs occupants avec des noms, des fonctions, des activités, le tout richement illustré par les photos de Quentin Salinier. Un livre précieux pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de ce coin de Gironde connu du monde entier et souvent mal, même à travers ses étiquettes de grands crus.

Lalande-de-Pomerol, Histoire d’une appellation
LALANDE DE POMEROL
Histoire d’une appellation
Camille Desveaux
Photographies de Quentin Salinier
128 pages
cartonné
20 €
ISBN 9 782817 705620

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda