Bordeaux

La soirée des Burdis au Nulle Part Ailleurs

Pour souder le club avec ses partenaires et les joueuses, une soirée conviviale a été organisée au Nulle Part Ailleurs qui a vu responsables, joueuses et partenaires passer une excellente soirée.

Une partie de l’espace de la terrasse du Nulle Part Ailleurs avait été privatisé pour accueillir les invités à cette soirée qui étaient reçu par Noémie et Ophélie qui pointaient soigneusement qui était présent ou non pour cette soirée de présentation et d’échange qu’avait voulu le président Sylvain Morvan pour que les partenaires et les joueuses puissent se rencontrer et échanger autour des éléments d’un apéro dînatoire préparer par le maître du lieu Yohan, lui même partenaire des Burdis. Sur le coup de vingt heures quinze quand tout le monde a été là le président Sylvain Morvan a pris la parole pour préciser que c’était le premier rassemblement des soutiens des Burdis en précisant : "nos soutiens au sens large, nos soutiens politiques et nos soutiens partenaires, l’idée d’aujourd’hui c’est d’être en relation avec les joueuses qui sont sur le terrain". Le projet BMV est le projet qui uni le club des JSA et le club de Mérignac avec les deux associations supports qui sont le SAM Omnisport et la Maison de Quartier des JSA, ce projet s’est mutualisé pour faire du haut niveau avec l’apport de la rénovation du Palais des Sports qui permet de jouer dans de très bonnes conditions et d’accueillir du public. C’est un projet jeune et l’équipe est en élite, le seul niveau supérieur étant celui des pros. Le but est de faire grandir ce club avec les atouts qui sont à sa disposition en mettant en avant la pratique sportive féminine de haut niveau.
Cécile Saint-marc, Sylvain Morvan et Jacques Raynaud
Bien qu’absente car retenue par ailleurs Arielle Piazza a été souvent citée dans les discours et excusée par Cécile Saint-Marc, adjointe déléguée aux sports et aux relations avec le mouvement sportif de la ville de Mérignac, vice-présidente du Conseil Départemental qui a pris la parole à la suite de Sylvain Morvan. Elle a souligné que pour le sport aussi bien à la région avec Nathalie Lanzi, Vice-présidente en charge de la jeunesse, de la culture, du sport et du patrimoine qu’à la mairie de Bordeaux avec Arielle Piazza et elle même à Mérignac le sport est pris en charge par des femmes, souvent de manière à faire progresser le sport féminin et elle s’y emploie avec autant de vigueur qu’Arielle Piazza à Bordeaux pour que les clubs de féminines ne soient pas les parents pauvres du sport et qu’ils trouvent des conditions de jeu à l’égal de celles des hommes. Elle a rappelé la baisse des dotations aussi bien que les règles de péréquation qui rendent la gestion tendue de la répartition des subventions et elle à précisé que "l’on aura de plus en plus de difficultés à fonctionner et qu’il faudra trouver de nouveaux modèles de financement". Cécile Saint-Marc a aussi regretter dans son discours que l’essentiel des largesses des sponsors potentiels sont siphonnés par les grands clubs masculins de la métropole
Corinne Cardassay présente les joueuses
Jacques Raynaud, conseiller départemental du canton de Villenave d’Ornon-Bègles pour sa part s’est demandé pourquoi dans les sports de salle on n’a pas de très haut niveau mis à part le Hockey. Le département aide 1.400 clubs en Gironde qui est un grand département qui gagne entre quinze milles et vingt milles habitants chaque année. Même si près des trois quart du budget du département passe dans l’aide sociale, le président Gleyze a décidé de maintenir une vraie politique sportive. La représentante du réseau le Saint qui aide plus de 150 clubs sportifs dont les Burdis et ce dès le début de l’aventure a rappelé les valeurs de l’entreprise et son engagement auprès des clubs sportifs en tant que partenaire. Le représentant du groupe Uniqlo nouvelle enseigne sur Bordeaux qui habille les joueuses comme on a pu le constater avec leur doudoune blanche a aussi pris la parole en tant que partenaire. Aurélien Hochard, Chef de service à la direction des Sports de la Mairie de Bordeaux a rapidement pris la parole pour à nouveau excuser Arielle Piazza et pour faire le point sur l’organisation sportive. Sylvain Morvan a présenté Jean-René Akono qui est aussi entraîneur de l’équipe du Cameroun et qui est présent depuis le début de l’aventure. Ce dernier à rapidement passé la parole à l’entraîneur-adjoint, Corinne Cardassay qui a présenté les joueuses des Burdis une à une afin que chacun puisse les reconnaître.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda