Bordeaux

La gare de Bordeaux se refait une beauté en attendant la LGV

L’an prochain à la même époque, il y aura déjà plusieurs jours que la navette TGV aura pris son "envol" pour accueillir des milliers de passagers chaque jour. Pour l’instant la gare Saint-jean est un immense chantier ou parfois on a un peu de mal à s’y retrouver.

Cela n’a pas empêché la gare Saint Jean de recevoir le très luxueux et onéreux restaurant éphémère dont les voitures ont particulièrement intéressé ceux qui n’ont pas eu les moyens de s’offrir ce type de divertissement. Chaque soir, avant leur départ, des amoureux du rail et surtout des ferrovipathes sont venus voir ces deux magnifiques gros objets dont l’un classé monument historique est sorti des Entreprises Industrielles Charentaises WL 4160 Atelier d’Aytré France (voiture Train Bleu 4160) et l’autre de l’Officine Meccaniche Italiane Reggio Emilia (Voiture Rivièra 2979). Cette gare de Bordeaux dans laquelle beaucoup de choses s’aménagent et se modifient pour accueillir des millions de voyageurs est devenue centenaire en 1998 comme le relate l’excellent ouvrage de François Xavier Point sorti en cette année 98, quelques mois avant la Coupe du Monde de Football, sous le titre : "La gare de Bordeaux Saint Jean Histoire d’une centenaire (1898 - 1998)" paru au édition Sud ouest. Il y a donc de cela 18 ans ce livre a rappelé que ce haut lieu ferroviaire, la gare du Midi devenue aujourd’hui gare Saint Jean ne fut au début qu’un modeste embarcadère aux bâtiments en bois édifié entre le cours Saint Jean et l’actuel cours de la Marne. Que de chemin parcouru entre ces modestes bâtiments en bois et la réfection aujourd’hui de cette verrière classée monument historique, prouvant en cela qu’à Bordeaux même si les débuts ont été difficiles comme le relate François Xavier Point dans son ouvrage quand on fait les choses ce n’est pas à moitié. "Cet impressionnant monument, où hardiesse technologique et beauté artistique se mêlent étroitement, a vu le jour après une longue période de gestation. Le choix de son emplacement devait être à lui seul le point de départ de nombreuses polémiques. Du 27 mai 1855, date d’ouverture de la gare provisoire au 28 février 1898, jour de la réception définitive de l’ensemble du bâtiment que de problèmes rencontrés, de projets présentés puis repoussés".

Intérieur comme extérieur en plein travaux

Curiosité de l’histoire, la véritable inauguration de la gare Saint Jean n’aura lieu que plus de 100 ans après l’apparition des premiers bâtiments en bois installés en 1855 dans le quartier Paludate pour créer la tête de ligne de la ligne Bordeaux Cette (Sète) de la compagnie du Midi. Ce n’est donc qu’en 1987 après que la SNCF ait entrepris une ambitieuse rénovation de la gare, exactement le 12 octobre 1987, que le maire de Bordeaux Jacques Chaban-Delmas, le président de la SNCF Philippe Essig et le directeur régional Marc Cauty inaugurent les nouvelles installations modernisées du bâtiment de la gare Saint Jean, devant permettre l’accueil du futur TGV Atlantique. C’est ainsi que trois ans plus tard le TGV Atlantique numéro 8497, composé des rames Angers et Vendôme, entre en gare, voie 3, il est 11 h 55 le 30 septembre 1990. Depuis l’histoire n’a cessé de s’accélérer, souvent pas suffisamment aussi bien au goût d’Alain Rousset que de celui d’Alain Juppé qui ont toujours appelé de leurs voeux une liaison rapide entre Bordeaux et Paris avec une fréquence élevé mais encore quelques mois de patience (moins de 12) on y arrive. La gare de Bordeaux peut s’enorgueillir d’être une des plus belle gare de province même si Detours en France ne la classe pas dans les 15 plus belles gares de France, classement dont le choix parait discutable surtout pour les bordelais. Demain la LGV mettra Bordeaux à 2 h 08 de Paris mais souvenons nous que cette bataille contre le temps a commencé avec l’Étendard en 1969 avec 4 h 30, l’Aquitaine 3 h 50 en 1976 aujourd’hui le meilleur temps du TGV Atlantique restant de 3 h 17 et donc plus d’une heure de moins dans onze mois vont rendre ce mode de déplacement terriblement attractif quand on sait que certains parisiens on plus de deux heures de RER pour se rendre à leur travail chaque jour. Pour les touristes et villégiateurs du week-end Arcachon sera en direct à 3 h de Paris.

La Gare de Bordeaux Saint Jean
Histoire d’une centenaire (1898-1998

François-Xavier Point
Prix d’avant l’€
Editions Sud-Ouest
127 pages
ISBN 9 782879 012902
Une petite merveille difficile à trouver et qui mériterait d’être actualisée et ré éditée. Un trésor d’informations et une lecture passionnante

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda