La France ne crée plus d’emplois depuis 15 ans !



Publié le 20 janvier 2016 à 16:35

Politique

JPEG - 53.5 ko

Alors qu’un nombre croissant de français s’enfonce dans le chômage, dans un pays qui depuis 2001 n’a créé aucun emploi dans le secteur privé pendant que la population passait de 61 à 66 millions, nos dirigeants font preuve d’un déni des réalités qui ne fait qu’hypothéquer chaque jour un peu plus l’avenir de notre pays.


Le triste constat

La dépression lente des espérances, la défiance à l’égard de la politique et la fulgurante ascension des extrêmes devraient pourtant réveiller les consciences de nos dirigeants. Depuis 2001, c’est-à-dire en 14 ans, la France a « créé » 3,6 millions de retraités, 1 million de chômeurs et 400000 fonctionnaires territoriaux alors que le secteur privé n’a « enregistré aucune embauche ».

Soit 5 millions de personnes qui vivent de la redistribution, de leurs cotisations passées certes, mais aussi de l’impôt prélevé sur la création de richesses. Beaucoup plus de « prélevants », de moins en moins de prélevés, telle est la situation. De quoi ne pas s’étonner de l’augmentation régulière de la pression fiscale et de l’explosion de la dette publique.

L’autisme

Si nombre d’économistes et analystes financiers sont d’accord sur les principales mesures à mettre en œuvre pour tenter de résoudre les problèmes qui se posent à notre pays, nos dirigeants semblent vouloir les ignorer. Ils substituent aux difficultés réelles des difficultés supposées qui ne font qu’éluder le problème et éloigner les décisions courageuses qu’il serait urgent de prendre, alors que le chômage en France bat à nouveau des records avec 10,6% fin 2015, pour atteindre en novembre le taux de 25,7% chez les moins de 25 ans.

JPEG - 20 ko
Prévision du chômage au sens du BIT

De multiples dénis

L’inefficacité du système éducatif qui conduit à l’évidente « inemployabilité » de nombreux jeunes, la faiblesse du système de requalification des adultes et de la formation professionnelle, le recul constant de la France dans les tests d’évolution (PISA) ne sont bien sûr pas reconnus par nos dirigeants, lesquels préfèrent conforter l’idée que tout n’est que question de moyens et de nombre d’enseignants tant il serait là encore, périlleux de réformer.

Les problèmes de compétitivité des entreprises qui les conduisent à des réductions de prix et donc de marge, le coût global trop élevé du travail, la trop forte et mal répartie pression fiscale, l’insuffisante efficacité et productivité du secteur public, autant de sujets que les ministres concernés et leurs réformettes ne semblent pas prêts de tenter de résoudre.

Quant à l’idée d’accepter l’existence de tous ces problèmes, elle est balayée par nos dirigeants qui pointent et soulignent de nombreuses fausses pistes, telles par exemple, la recherche de l’excellence dans l’éducation (moteur loin d’être inutile), la rémunération des dirigeants d’entreprise (plus faible en France qu’ailleurs) ou encore le manque d’enseignants (budget pourtant fort élevé en France) etc … Ils font en outre preuve d’une très grande défiance à l’égard de toute tentative de réorganisation, de réforme et de la simple évocation du terme « indécent » de rentabilité.

Face à cette très préoccupante situation, nombre de nos élus cultivent passivité et mollesse, le flou artistique règne et la reprise en main des dérives de notre économie ne semble pas être à l’ordre du jour. Ne pas trop en dire, ne choquer personne, quitte à accompagner la dégradation inexorable du pays semble être la ligne choisie. De plus en plus de français se demandent d’ailleurs de qui pourra bien venir la nécessaire réforme d’un système qui fonctionne mal et nous rapproche chaque jour un peu plus d’une dégradation sociale et économique sans aucun doute importante et douloureuse.

Quoi qu’elles en pensent et disent, depuis trente ans, droite et gauche ont déçu les français et le prochain Président, plutôt que de nier la réalité, devra faire preuve avant tout de courage et de détermination s’il ne veut pas être le responsable d’un naufrage.


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet
JPEG - 96.6 ko

Bayrou, Emmanuel Macron, « la (...)

| le 23 février 2017
Séduit par son ni droite ni gauche et par les brillantes qualités du candidat, convaincu que grâce à la personnalité d’Emmanuel Macron, les idées qu’il rappelle défendre depuis plus de quinze ans, ont (...)
JPEG - 136.4 ko

LGV N-1 à la Cité du Vin

23 septembre 2016 14:10

Un business plan pour l’Aquitaine

6 novembre 2015 11:23

Virginie Calmels, dynamique et résolue ! Entretien exclusif …..

7 octobre 2015 09:00

La CFE-CGC lance une série de conférences-débats

24 septembre 2015 16:35

Fonctionnaires, l’impossible discussion !

16 février 14:40
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Bordeaux Photographie
localisation de l'annonce Bordeaux Décoration
Lire +
Un village LEGO® à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Ciné-Débat : La Reine Bicyclette
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Nouvel An Chinois aux Vignobles des Quatre Vents
localisation de l'annonce Margaux Autres
Lire +
Célébration du nouvel an berbère : COUSCOUS suivi d'une soirée dansante
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement