La France endettée à hauteur de 2148 Milliards …

En 2016, la dette de la France atteint un sommet historique et, si aucune dépense exceptionnelle ne vient aggraver l’état des comptes, elle s’élèvera à 2148 Milliards d’euros, alors que le budget de la France pour 2016 ne sera toujours pas à l’équilibre.

Un puits sans fond ?

Alors que la dette de la France a doublé en l’espace de 12 ans et quadruplé en seulement 22 ans, elle a été multipliée par 27 depuis 1978. Rendue depuis 2014 à un montant qui correspond approximativement à une année de richesse créée dans l’hexagone, la France n’ayant pas affiché une seule année budgétaire positive depuis 1975, voit sa dette publique filer ainsi de records en records depuis maintenant plus de 40 années consécutives. Dans une France en déficit chronique la dette ne peut que s’accroître.

S’il n’est pas pertinent de comparer la dette d’un Etat, en charge de l’avenir collectif et d’une durée infinie, à celle d’un ménage et si la logique d’un Etat ne peut obéir à la seule logique du père de famille qui ne dépense pas plus que ce qu’il gagne, la progression de la dette sociale en France depuis 2008 est cependant selon les spécialistes tout à fait inquiétante dans la mesure où s’endetter de plus en plus pour ses frais courants n’est pas un très bon signe.

Dette publique de la France (Source INSEE)
Par Touchatou — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=36006438

Heureusement des taux bas …

Des taux très bas permettant un financement de la dette qui n’a jamais été si bon marché viennent compenser les faiblesses de la croissance et de l’inflation et permettent que la pilule soit beaucoup moins amère à avaler en venant compenser la dégradation des comptes publics, sauf que la France n’a pas la maîtrise du niveau de ces taux. A titre d’exemple, alors que les taux d’intérêt ne cessent de reculer depuis 2012, la France a cependant remboursé 46,1 milliards en 2014 pour les seuls intérêts de sa dette, soit plus de 60% de son déficit budgétaire. Une hausse des taux dans le contexte actuel rendrait ainsi la dette tout à fait insoutenable.

En Europe, 7 pays dépassent la France en termes de taux de dette publique, la Grèce, L’Italie, le Portugal, l’Irlande, Chypre, la Belgique et l’Espagne, autant de pays qui ont eu recours à l’aide internationale.

Selon la loi des finances 2016, l’Etat n’aura pas réussi à baisser ses dépenses, mais seulement à « diminuer son excès de dépenses », il manquera donc 72 milliards d’euros pour assurer un budget à l’équilibre, la dette continuera donc d’augmenter.

Le programme de réduction du déficit budgétaire à 3,3% du PIB en 2016 et à moins de 3% en 2017, conformément au Pacte de Stabilité de l’U.E. tant souhaité par Bruxelles, semble bien loin d’être réalisable.

La France s’est endettée plus et plus vite, que prévu et promis par l’Etat et la spirale de l’endettement ne semble pas près de s’arrêter, de quoi espérer de futurs dirigeants capables d’enrayer cette inquiétante fuite en avant.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda