Bordeaux

La Foire aux plaisirs de Bordeaux : événement emblématique au fil du temps

Installant ses quartiers Place des Quinconces deux fois par an, la Foire aux Plaisirs de Bordeaux embarque en ces derniers jours d’hiver et premiers jours de printemps petits et grands dans ses attractions. Rappelons que la Foire aux Plaisirs est la plus grande fête foraine du sud de la France et la 3ème plus grande au niveau national derrière La Foire du Trône à Paris et la Saint Romain du Havre.

Une balade au milieu des attractions s’impose ! Les convois commencent à arriver sur la Place de Quinconces une quinzaine de jours avant l’ouverture. Les premiers arrivés sont bien entendus les plus longs à monter, les plus monumentaux, comme la Grande Roue, le Mouse Coaster (montagnes russes) ou le Pirate Aventure (parcours de rondins dans l’eau). Ils sont montés en moins d’une semaine. Pour les autres attractions, c’est bien plus rapide ! Les constructeurs accomplissent des prouesses technologiques, les manèges se déploient généralement en moins de deux jours voire d’une journée. Et idem pour le démontage sauf pour ceux qui ont eu un montage long, les Quinconces restant souvent occupés une semaine avant qu’une nouvelle manifestation se déploie.

En cet après-midi ensoleillé, la Foire aux Plaisirs affiche complet. Et de jour comme de nuit, elle ne manque pas d’émerveiller bordelais comme touristes. L’aspect magique de la Foire aux Plaisirs, c’est que l’on peut croiser absolument toutes les catégories socio-professionnelles dans les allées de la Foire et également toutes les tranches d’âge. Grands-parents et petits enfants, parents et enfants évidemment, bandes d’ados, bandes de potes (indifféremment hommes et femmes), chacun a son petit péché mignon : grande roue pour les amoureux, train fantôme pour les moins froussards, « Ejection Seat » pour les plus téméraires, et gourmandises pour les plus gourmands… « Il y en a pour tous les goûts, tout le monde y trouve son compte », exprime un forain. Et entre ces attractions à sensations, nous trouvons les traditionnels tir à la carabine et auto-tamponneuses. Les deux responsables de ces attractions en sont venus à la même réponse quand on leur demande quel est le plus beau dans le métier de forain : « voir les gens heureux, en particulier les enfants  ». Un sentiment qui se ressent dans sa globalité quand on traverse les allées de la foire, cornet de churros en main.

Si aujourd’hui la foire suscite folie et amusement, l’image de cet évènement n’a pas toujours été rose. « Les années 2000 ont été compliquées en terme d’images, la Foire avait plutôt mauvaise réputation », confie Xavier Crabos, responsable communication délégué de la foire aux plaisirs. Un gros effort a dû être fait depuis cette époque. La présence policière, certes discrète, sur le site tout au long des horaires d’ouverture, a permis de rendre la Foire aux Plaisirs 100% sûre pour le public. Cela a pu contribuer à l’augmentation du nombre de visiteurs depuis 2014. On parle à présent de 800.000 à 1 million de visiteurs sur la Place des Quinconces sur une belle édition. Xavier Crabos évoque ainsi compter énormément sur les week-end en terme de fréquentation car la foire s’est installée hors période de vacances scolaires cette année. Pour cette nouvelle édition de la Foire aux Plaisirs, quelques nouveautés sont à signaler du côté des attractions à sensation : le SWING, le MAXXIMUM et l’AVIATOR. Et un nouveau manège pour enfants voit le jour : le SAFARI BUGGY.

Tout cela ne se voit peut être pas au premier coup d’œil, car tout le tour de la Place des Quinconces est habillé avec des bâches aux couleurs de la Foire. Cela permet d’occulter les semi remorques qui stationnent sur les pourtours de la fête, indique le responsable communication de la foire. Egalement, l’installation d’une caravane ancienne avec tous les documents d’archives récoltés auprès des « anciens » est en pleine réflexion. Photos et vidéos d’archives des éditions passées y seraient présentées gratuitement au public. La Fête Foraine fait intégralement partie de la culture Française. En effet, les premiers cinémas (représentations d’images animées) sont apparus dans les fêtes foraines et y ont longtemps été exploités avant qu’on les installe dans des salles « fixes » . Le cinéma ambulant est une des plus vieilles attraction foraine. Le succès est donc pleinement attendu pour cette 328 ème édition de la foire aux plaisirs, rien que ça ! Pour cela, il suffit de quelques amateurs de sensations ou de quelques gourmands souhaitant se balader, mais surtout d’un temps idéal ! Car le premier ennemi de la foire, c’est la pluie !

Ecrit par Anthony Conan