Bordeaux

La ferme de la Glutamine : de la plantation sur les quais au « coworking agricole »

Dimanche 4 février 2018, 11h, quai Richelieu, près de 40 personnes se réunissent autour de Charles Oksenhendler, fondateur de la Glutamine ; une association engagée dans l’accompagnement des maraîchers pour un soutien tant humain qu’économique au cœur d’un « coworking agricole ».

Seulement 2% des maraîchers qui s’installent chaque mois en Nouvelle-Aquitaine sont soutenus par le système bancaire. Le but de la Ferme de la Glutamine est d’aider les moins chanceux pendant 36 mois, le temps d’acquérir une stabilité financière et dans l’objectif d’être éligible au système bancaire. L’accompagnement inclut la mise à disposition de 4000m2 de terres agricoles, une « Tiny-House » (maison de 24m² construite en bois par les bénévoles), un vélo tracteur et une éolienne. En échange, les maraîchers s’engagent à consacrer 4 heures par mois à l’association, au bénéfice de projets collectifs. La Ferme de la Glutamine, fondée il y a 1 an par Charles Oksenhendler, a pour objectif de venir en aide à 4 agriculteurs par trimestre, soit 16 projets par an. Avec déjà 550 adhérents, l’association des « gluglus » (surnom donné par et à ces derniers) multiplie les ateliers liés àl’environnement, souvent en partenariat avec la Maison Ecocitoyenne, afin de donner plus de visibilité à leurs actions.

Chaque premier dimanche du mois, depuis septembre 2017, la Ferme de la Glutamine organise une session de plantation sur le quai Richelieu. Adhérents, passionnés, novices, petits et grands, l’initiative de Charles Oksenhendler réunit du monde autour de la culture maraîchère urbaine. La ville de Bordeaux a mis à disposition 50m² sur les plate-bandes du Jardin des Lumières pour cultiver du comestible. Les légumes plantés avec la Glutamine varient en fonction des saisons et on peut suivre l’évolution, mois après mois. L’objectif de cette action est essentiellement de sensibiliser à la cause des maraîchers, d’interpeler et d’échanger avec les promeneurs. Bordeaux Gazette a assisté à la session du 4 février dernier : la plantation de différents types de haricots. Après la présentation du fondateur de la Ferme de la Glutamine, les enfants prennent rapidement possession des plantoirs et autres griffes à fleurs pendant que les parents échangent entre eux. Charles, quant à lui, se dit être là seulement pour « interconnecter les gens, pour faire en sorte qu’il se passe quelque chose demain », et il prend son rôle à cœur. A la fin de la matinée, les « maraîchers du dimanche » repartent avec le sourire et quelques feuilles de salade symboliques. Si vous souhaitez adhérer à l’association, le prix est libre et tout se passe sur le site, actuellement en cours de floraison.
Site internet : http://www.fermeglutamine.org/
Page Facebook : https://www.facebook.com/fermeglutamine/

Ecrit par Arthur Lahaye


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda