Bordeaux

La dernière de la BB67400 sur Nantes Bordeaux

La SNCF améliore en permanence son matériel de traction aussi bien au niveau des TER qu’au niveau des Intercités pour le confort et la sécurité des voyageurs.

C’est une vieille dame qui part à la retraite sur la ligne Bodeaux Nantes qui est maintenant remplacée par la rame Coradia Liner Intercités après de nombreuses années de bons et loyaux services car cette locomotive diesel-électrique a été fabriquée entre 1969 et 1975, avec comme objectif de sortir de la vapeur sur les lignes non électrifiées comme particulièrement la Bordeaux Nantes voire la Bordeaux Ussel. Sa première mise en service remonte au 14 août 1969 au dépôt de Chambéry car c’est une motrice dont les 232 exemplaires ont roulés dans la France entière aussi bien en Alsace qu’en Auvergne et sur des lignes comme Paris Bourges ou Paris Amiens aussi. C’est une motrice performante et fragile, parfois capricieuse à la conduite qui exigeait de son conducteur de bien connaitre le profil de ligne surtout en courbe et en montée pour pouvoir en tirer le maximum d’efficacité en toute sécurité commr l’on précisé des conducteurs de cette motrice lors d’une petite réception pour marquer l’événement. Si certaines parties de la machine étaient très robustes d’autres nécessitaient toute l’attention de la maintenance comme l’a souligné un ancien chef de dépôt.
Anthony Sevestre est deuxième en partant de la gauche
C’est Anthony Sevestre qui a piloté ce dernier convoi Intercités entre Nantes et Bordeaux qui dessert La Roche-sur-Yon, Luçon, La Rochelle, Rochefort et Saintes avant de rejoindre Bordeaux. Cette machine peut remorquer un train de voyageurs non chauffé de 560 tonnes (11 voitures) à 140 km/h en palier et de 270 tonnes (5 voitures) à 140 km/h en rampe de 5,0 ‰ ce qui limite un peu son utilisation en terrain accidenté mais en près de 40 ans elle a rendu de fabuleux services. Il reste actuellement 16 exemplaires au dépôt de Bordeaux qui trouveront surement une utilisation en service marchandises ou seront réaffectés ailleurs car elles peuvent encore trouver usage tout en restant gourmande en carburant. Depuis septembre progressivement s’est effectué le remplacement de ces rames composites (1 ou 2 motrices et voitures) par la rame Coradia Liner Intercités qui assure un gain de performances et de fiabilité avec un meilleur confort avec une climatisation renforcée ainsi qu’une meilleure accessibilité avec son plancher bas et ses portes larges. Pour marquer l’événement une petite réception était organisé en bout de quai à Bordeaux Saint-Jean lors de son arrivée

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda