Bordeaux

La Cité du Vin a son livre

Toute la brève histoire de l’emblème des civilisations qui se sont construites autour du vin, de la lointaine Egypte aux moines de nos campagnes qui cultivaient la vigne pour avoir du vin pour dire la messe.

C’est dans la salle du Belvédère que Jean-Paul Vignaud a présenté l’ouvrage qui relate l’épopée de la construction de la Cité du Vin mais plus que la construction l’épopée est dans la difficulté que le concept a eu à voir le jour et à prendre corps. Tout ceci est raconté par le menu dans ce très beau livre sous la plume de Jean-Paul Vignaud qui a donné la parole aux acteurs primordiaux de cette réussite comme Sylvie Cazes et Philippe Massol. La chronologie des événements y est détaillée et on s’aperçoit du rôle déterminant de Sylvie Cazes qui avec sa double activité d’élue bordelaise et de proprétaire de château viticole prestigieux en Médoc, a su faire l’alliance des différentes parties car ce n’était pas joué d’avance. Le parcours et l’action de Philippe Massol y est aussi retracé et derrière tout cela on sent bien dans cet ouvrage la volonté politique d’Alain Juppé qui voulait la réussite du projet. L’histoire s’est révélée compliquée et pleine d’embûches comme on pourra s’en apercevoir à la lecture de l’ouvrage mais la Cité a vu le jour. Aujourd’hui il s’avère que c’est une très large réussite qui dépasse toutes les espérances et il n’en est que pour preuves les 130.000 visiteurs du seul mois de septembre. Après le chapitre « un peu d’histoire » vous aurez le chapitre « un lieu à voir » puis le chapitre « un lieu à découvrir » puis « un lieu à vivre » avec « une préface d’Alain Juppé » et une postface du Prince Robert de Luxmbourg.

Au delà du texte c’est aussi et surtout un extraordinaire album de photos du au travail de deux photographes passionnés et passionants Guillaume Bonnaud du journal Sud-Ouest et Philippe Caumes, photographe indépendant spécialisé dans l’architecture et l’urbanisme qui a illustré le sous chapitre « un chantier à l’échelle d’un ouvrage unique » qui permet de se rendre compte de la complexité architecturale du lieu et de son originalité. On doit la splendide double page 18-19 au talent de Guillaume Bonnaud car il faut un sacré coup d’œil pour saisir cet instant du soleil levant qui colore d’ocre les façades des immeubles de Cdiscount et de la Cité du vin ou voire sur le non moins superbe passage du Belem devant la cité du vin en double page 8-9. La double page 20-21 de Philippe Caumes est aussi remarquable pour saisir ce Bordeaux des Bassins à Flot et des quais qui commence à s’allumer au couchant. Quelques très beaux documents d’archives illustrent aussi ce livre comme la lithographie d’Alesi « Les quais de Bordeaux en 1890 » aussi en double page. Un livre que tous les amoureux de Bordeaux devrait posséder dans leur bibliothèque comme source de référence sur cet épisode unique de l’histoire de Bordeaux, du monde viticole et de la France. C’est d’ailleurs dans les termes suivant que le Président de la République lors de l’inauguration s’est exprimé : « La Cité du vin n’est pas seulement un succès pour Bordeaux et l’Aquitaine, c’est un succès pour la France ». En cette période qui s’annonce ,il peut constituer un très beau cadeau de fin d’année.

Ecrit par Bernard Lamarque