Union Bordeaux-Bègles

L’Union prépare sa rencontre contre Oyonnax

Cette fois les joueurs partiront la veille et non le jour du match comme pour aller affronter Lyon où ils étaient partis le jour même avec le résultat que l’on sait.

Pour Marco Tauleigne le médiocre résultat de Lyon n’est pas lié au fait de s’être déplacé le jour même tout en reconnaissant en conférence de presse "que cela avait perturbé nos repères". La question récurrente auprès des joueurs et du staff porte sur la différence de résultats entre la maison et l’extérieur et personnes n’arrivent vraiment à l’expliquer tout en sachant que les joueurs sont sur-motivés à Chaban par la promesse qu’ils se sont faite de rendre Chaban invincible mais ce n’est jamais qu’une hypothèse. Ce qui apparaît de manière évidente c’est que c’est une bande de copains très soudée on n’en veut que pour preuve le choix de Lesgourgues qui a dit non aux sirènes toulonnaises et qui a re signé pour trois ans. Après cinq matchs il se sent super bien et en ce qui concerne sa signature il reste car le projet lui plait, qu’il s’entend super bien avec tout le monde et qu’il a préféré le projet bordelo-béglais au projet toulonnais même si le choix n’a pas été facile. On a senti quand même que chez ce garçon l’amitié tient de la place et même peut être beaucoup de place. Lui aussi trouve qu’il y a trop d’écart entre ce qui est produit à Chaban et ce qui est produit à l’extérieur mais il espère que l’équipe va mettre rapidement un frein à cet état de fait et remettre de l’équilibre car à l’extérieur il considère que l’équipr ne joue que des morceaux de match.
Marco Tauleigne
Pour Jo Worsley cette semaine a commencé avec une mise en récupération après la dépense énergétique du samedi face à Montpellier et l’entrainement a été un peu modifié. Il a fallu penser à mettre au repos Jones qui vient de prolonger pour deux ans car il a fait les cinq matchs pleins, ce qui en soit est déjà une performance car pour Marco Tauleigne au bout de trois matchs il faut penser à se reposer car chaque année c’est un peu plus dur et ça va un peu plus vite. Pourtant en partant du principe qu’on ne change pas une équipe qui gagne on devrait avoir une composition analogue à la précédente rencontre face à Montpellier, à moins que l’encadrement applique strictement le principe du turn over en attendant c’est un groupe de 16 avants qui est appelé à faire le déplacement : Poux, Taofifenua, Poirot, Avei, Pélissié, Maynadier, Ravai, Cobilas, Gayraud, Cazeaux, Marais, Goujon, Tauleigne, Houston, Chalmers, Diaby et 13 arrières : Serin, Lesgourgues, Doubrère, Schoeman, Hickey, Jalibert, Edwards, Barraque, Spence, Naqalevu, Fuatai, Uberti, Ducuing qui prendront vendredi le chemin d’Oyonnax pour essayer de produire un match similaire à celui contre Montpellier, ce qui devrait fournir du spectacle car Oyonnax est une équipe joueuse qui sait tirer profit de son terrain synthétique et l’Union s’en méfie. Toulouse qui revient très fort n’a pu faire mieux que match nul à Oyonnax car ils ont su conserver les valeurs inculquées par Christophe Urios tout en proposant du jeu.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda