Bordeaux

L’UBB s’impose difficilement pour le dernier match Européen de l’année 2017

Après s’être largement incliné à Newcastle la semaine passée, Bordeaux avait à coeur de renouer avec le succès à domicile face à l’équipe russe Enisei-STM, lanterne rouge de cette poule 1 de la Challenge Cup.

Le premier événement important de la rencontre concernait l’arbitrage qui a été confié à une femme, l’irlandaise Joy Neville qui ne s’est pas laissé intimidé, que ce soit par l’événement, les joueurs ou bien évidemment le public qui a pour habitude de contester certaines décisions. L’Union devait assurer la seconde place au classement de cette poule 1 avec la réception des russes pour conserver l’espoir d’une qualification. Bordeaux avait largement dominé cette même équipe sur ses terres ( 17-57 ) et devait donc confirmer. La jeunesse bordelaise est à l’honneur dans cette compétition, les cadres majeurs habituels au sein de l’effectif sont absents ou laissés au repos à part Marais. Le club a décidé d’amener de la fraîcheur sur le terrain et de faire confiance à sa formation dans des matchs de haut niveau.

Beaucoup d’activité de la part de Connor et Doubrère

Décision de dernière minute Julien Rey est remplacé au capinat par Marais dont l’anglais est de meilleur qualité pour pouvoir communiqué avec l’arbitre. La première mi-temps a commencé sur les chapeaux de roues avec 3 essais bordelais dans la première demi-heure, de quoi éveiller l’enthousiasme des 16 646 spectateurs présents au stade Chaban-Delmas. Bien emmené par leur demi d’ouverture Volavola qui a su dynamiser et varier le jeu malgré des difficultés dans la concrétisation au pied sur transformation, l’Union a fait preuve de beaucoup de réalisme sur ses ballons d’attaques et d’une extrême rigueur défensive pendant 36 minutes avant d’encaisser un premier essai face à une équipe qui n’a jamais baissé les bras, vendant chèrement sa peau, amené par un excellent Kushnarev à l’ouverture. Les deux équipes se sont séparées sur un score de 21-13 à la pause.

Geoffrey Cros à l’arrière et homme du match

La deuxième mi-temps a été un peu moins riche en intensité. Bordeaux s’est une nouvelle fois compliqué la tâche pendant le deuxième acte. Un jeu enrayé par de multiples fautes de mains de la part des deux équipes et par le manque de soutien proche du porteur de balle à l’UBB faisait regretter le niveau de la première période. L’Union a fini par s’imposer avec le bonus offensif en inscrivant 3 essais supplémentaires mais s’est faite peur jusqu’au bout face à une équipe russe décomplexée qui n’a pas hésité à proposer du jeu malgré les mauvaises conditions climatiques. Pendant un instant les russes ont eu l’Union en point de mire à 4 points mais un dernier essai à mis les locaux à l’abri d’une mauvaise surprise. Le score final de cette rencontre est 36-27. L’UBB est actuellement deuxième au classement de la poule 1 avec 11 points et peut encore espérer une qualification en tant que meilleur second.

Ben Volavola attaque la ligne entre Zykov et Kacharava

Union Bordeaux Bègles : 36 ( 6 essais : Cros 9ème, Etcheverry 21ème, Rey 25ème, Kamikamica 51ème, Gimbert 64ème, Dufour 79ème ; 3 transformations Volavola 10ème, 22ème, 26 ème )
Einisei-STM : 27 ( 3 essais : Nepeivoda 36ème, Rudoi 61ème, Podrezov 75ème ; 3 transformations Kushnarev 37ème, 61ème, 77ème ; 2 pénalités : Kushnarev 15ème, 18ème )

Ecrit par Bastien Marcou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda