Bordeaux

L’UBB s’adjuge la manche bordelaise de l’Atlantico

C’est Laurent Marti admiratif pour ses joueurs qui s’extasiait en avançant "Je me demande où ces garçons vont chercher ces ressources extraordinaires". Il juge que le classement reste pour l’instant anecdotique vu qu’on n’est pas encore a mi-parcours de ce Top 14 et que souvent les choses changent vite.

Les 181 kilomètres qui séparent Bordeaux de La Rochelle ont permis à de nombreux rochelais qui n’avaientt pas hésité à se déplacer en nombre de prendre place dans l’enceinte de Chaban qui s’est retrouvée copieusement garnie. Clément Maynadier en conférence de presse la veille avait préciser que la victoire face à La Rochelle était nécessaire pour valider ce bloc de quatre matchs ou l’objectif était de prendre 10 points mais chose inespérée ils en ont pris 12 effaçant largement la déconvenue de Castres. C’est en privant La Rochelle de ballon en première mi-temps et en s’appuyant sur le pied de Simon Hickey pour les pénalités que les bordelo-béglais ont pu virer en tête à la mi-temps du match mais avant d’en arriver là quels péripéties car il a fallu aussi défendre et bien défendre. Les Rochelais en venant à Bordeaux avait une réputation et une place au classement à défendre mais ils se sont heurtés à forte partie avec peut être une grande équipe qui est en train de naître car ce sont les mêmes qui sont reconduits depuis quatre matchs à quelques petites retouches près et il en va du banc comme des titulaires. Les places vont être chères voire très chères pour la suite du championnat, mais abondance de biens ne peut pas nuire.

Braid offre la balle à Tauleigne sous les yeux de Cazeaux

Le score a quelques choses d’un peu humiliant pour cette équipe habituée à ramener au moins un point à chaque déplacement avec une excellente défense car en première mi-termps elle a parfaitement cadenassé les multiples lancement de jeu vers l’extérieur de l’Union où l’on a beaucoup vu le casque blanc de Julien Rey. La seule vraie occasion d’essai de cette première mi-temps va être mangée par Braid qui hésite a donner et conserve pour essayer de s’enfoncer alors qu’il y a un trois contre un à jouer sur les extérieurs. Taofifenua et Cobilas ont tellement fait souffrir Prisi et Feao que dès la vingtième minute Collazo n’a pas hésité pas à changer ses deux piliers un peu à cours de forme, afin de mettre un peu plus de consistance en première ligne. Aussi bien Cobilas qui a tenu 58 minutes que Taofiofenua qui a tenu 70 minutes et inscrit un essai ont fait une partie remarquable. Cette première mi-temps va s’achever sur le score de 6 à 0 car l’attaque bordelaise est restée stérile face à la défense rochelaise qui est une des meilleurs de ce Top 14 et en cette fin de première mi-temps il s’en est fallu de bien peu que les rochelais n’inscrivent un essai juste avant de rentrer aux vestiaires. Après 40 minutes rien n’est joué et les rochelais restent dans le match avec ce petit score de 6 à 0.

Chalmers n’a pas été bon qu’en touche

La seconde mi-temps va être fatale aux maritimes avec un Hickey qui aggrave le score par deux fois pour amener la marque à 12 à 0 face à des rochelais qui continuent à être un peu à côté du match sans toutefois lâcher prise. Le tournant du match se situe à la 58ème minute où Qovu le seconde ligne écope d’un carton jaune laissant ses partenaires à 14 qui vont payer cash 3 minutes après avec l’essai de Taofifenua. La transformation en suivant de Hickey met l’Union à l’abri à vingt minutes de la fin. Malgré tout les visiteurs vont continuer à ferailler car ils ne voudraient pas repartir "fanny" mais l’entrée de Beauxis avec son long jeu au pied va leur compliquer fortement la tâche. Ils vont même être acculés sur leur ligne ou Jean-Baptiste Poux va hériter d’une maldresse rochelaise à deux mètres de la ligne lui permettant de marquer le sixième essai de sa carrière. On a ssisté à un match très complet des boys de l’UBB qui ont maintenu un très haut niveau de jeu pendant 80 minutes sauf en fin de première mi-temps ou ils se sont un instant désuni mais sans conséquences. Braid a encore livré un combat de tous les instants où avec Chalmers ils ont copieusement empoisonné la relance adverse.

Julien Rey a franchi à plusieurs reprises

Maintenant il va falloir préparer le match contre Toulon qui sera le dernier match de la phase aller mais en attendant c’est la coupure pour les joueurs sauf pour Lonca, Connor et Lesgourgues qui sont retenus pour le match des Barbarians contre l’Australie Jeudi soir à Chaban. Ceux qui peuvent couper le méritent bien comme Cazeaux ou Jones voire Braid, Chalmers, Rey qui ont accumulés les titularisations ainsi que Maynadier mais cette succession de titularisation a donné à cette équipe des repères de cohésion, de solidarité et de confiance considérables. Il faut souligner qu’il semble que la préparation physique est parfaite car pas le moindre bobo sur ce match ce qui permet de couper court avec le remplissage de l’infirmerie. Hickey va lui aussi pouvoir souffler.

Union Bordeaux Bègles : 26 ( 2 essais Taofifenua 60ème, Poux 77ème ; 4 pénalités Hickey 6ème, 30ème, 44ème, 56ème ; 2 transformations Hickey 61ème, Beauxis 78ème)

Stade Rochelais : 0

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda