L’oeuvre architecturale de Le Corbusier à Pessac



Publié le 20 juin 2016 à 09:22

Culture

JPEG - 139.6 ko

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication se félicite que le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), organisation consultative pour l’UNESCO, recommande l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de « l’oeuvre architecturale de le Corbusier, une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne . »


Cette candidature, présentée au titre des biens culturels, est le fruit d’un travail et d’une coopération internationale engagés depuis de longues années. C’est une candidature transnationale qui réunit sept Etats parties à la Convention du patrimoine mondial ( Allemagne, Argentine, Belgique, France, Inde, Japon,Suisse) et portée par la France. Elle est constituée d’une série de 17 éléments construits par Le Corbusier à travers le monde. Il s’agit, par cette candidature, de valoriser une oeuvre majeure, jalon du Mouvement moderne et fondamentale de par son influence sur la pratique de l’architecture et de la standardisation. La particularité de cette candidature tient à sa dimension internationale pour cette série d’oeuvres construites sur trois continents, parmi les oeuvres marquantes en France, Le Corbusier signe notamment la Cité radieuse à Marseille, la Cité Frugès à Pessac, la Chapelle de Ronchamp, la Villa Savoye... Cette candidature sera examinée par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 40ème session qui se tiendra à Istanbul (Turquie) du 10 au 20 juillet 2016.

Le Corbusier : une grande figure du XXème siècle
L’Espace indicible est peut-être le maître mot pour désigner l’univers du grand architecte . L’héritage de Le Corbusier est colossal et n’en a pas fini d’être réévalué ou exploré, et pas seulement par les architectes.
Disparu noyé tragiquement le 27 août 1965, au large de la baie de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), son oeuvre, elle, est insubmersible. Ainsi, inscrire l’oeuvre de le Corbusier au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est redécouvrir la célèbre Cité Frugès à Pessac, et reconnaître en lui une face cachée de son génie.
Car pour la plus grande partie du public, il fut avant tout l’architecte du fonctionnalisme strictement machiniste « La machine à habiter », cette vision réductrice a été fortement nuancée depuis quelques années. Car Le Corbusier disait souvent qu’il fallait chercher le vrai sens, la clé de son architecture, dans son oeuvre plastique, ou plutôt dans la synthèse entre l’architecte et les arts plastiques. Il condensa cette idée dans une phrase devenue culte : « Il n’y a pas de sculpteurs seuls, de peintres seuls, d’architectes seuls. C’est l’idée de la synthèse des arts majeurs. Le moment était venu de retrouver le rôle de la poésie et d’intégrer l’architecture à la nature ».

Pourquoi une telle aura aujourd’hui ?
Parce que Le Corbusier n’est pas simplement un architecte mais une grande figure du XXème siècle avec l’écriture ou la peinture. Né le 6 octobre 1887 à la Chaux-de-Fonds, en Suisse, et naturalisé français en 1930. Charles-Edouard Jeanneret dit Le Corbusier, doit notamment sa renommée au fait d’avoir théorisé les acquis stylistiques du Mouvement moderne et énoncé ses 5 points d’une architecture nouvelle : le pilotis, le toit-terrasse, le plan libre, la façade libre et la fenêtre en longueur. Le Corbusier a inventé un nouveau langage et l’architecture a fait un bond formidable. Et son oeuvre dépasse le cercle des architectes. Un héritage visionnaire, mais écrasant « , conclut l’artiste américain Tom Sachs lors de la Biennale d’architecture de Venise en 2010 en concevant » Le Corbusier installation - ce maître de l’architecture.« Alors, pourquoi Le Corbusier à Pessac, rêve inachevé d’un architecte suisse, la Cité sortira finalement de terre laborieusement, des 130 habitations prévues, 51 seulement verront le jour. L’aventure débute en 1923, Henry Frugès, riche industriel bordelais, propriétaire de sucreries et raffineries, s’adresse à l’architecte Charles-Edouard Jeanneret-Gris, déjà connu sous le pseudonyme de » Le Corbusier ", après avoir lu un de ses articles paru dans la revue d’architecture l’Esprit Nouveau.

Un habitat social avant l’heure
Le choix donc se porte sur Pessac, commune rurale en pleine expansion. Cette banlieue de Bordeaux a bonne réputation, elle est connue pour son air pur et son large ensoleillement. Frugès et Le Corbusier imaginent L’Ensemble de Pessac comme un « laboratoire », permettant à l’architecte de réaliser dans la pratique ses théories, et de réaliser en dur un Habitat utopique seulement fantasmé jusqu’alors. Le défi est immense, il ne sera qu’en partie réalisé, et ne rencontrera pas le succès attendu. Habitat social avant l’heure dans le développement du logement ? Mais Le Corbusier a voulu anticiper, inventer une formule qui ne collait pas avec la mentalité de sa future clientèle et de l’époque. Le Corbusier a parlé de ses réalisations comme des machines à habiter, cependant ses compositions plastiques répondent bien à une forme basée sur la personne, un confort maximal dans les relations entre l’homme et son espace vital sans oublier la nature. Des liens étroits qui unissent l’urbanisme et l’humanisme.
Pour s’en convaincre, visitez cette extraordinaire Cité Frugès, Le Corbusier, à Pessac (4, rue Le Corbusier). Vous pourrez y découvrir une exposition sur ce grand architecte, du 11 juin au 18 septembre, en n’oubliant surtout pas de soutenir la candidature de 17 oeuvres de Le Corbusier pour leur inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, en signant la pétition, ou en vous inscrivant sur le site : http://goo.gl/4UZIYV


Eric Muth


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet
JPEG - 252 ko

François Mauriac vous reçoit au (...)

| le 17 février 2017
Au détour d’une des allées principales de ce petit Eden Bordelais, asile d’harmonie et de beauté où règne une palpable sérénité, je veux parler du Jardin-Public, François Mauriac, le plus jeune après (...)
JPEG - 173.6 ko

La destruction du temple des « Piliers de Tutelle » : une inestimable perte pour le patrimoine architectural de Bordeaux …

4 janvier 2016 19:17

Bordeaux 1599, François de Sourdis : Un jeune cardinal autoritaire, fougueux et intransigeant …

10 février 15:21

Bordeaux et le vin, une très longue histoire …

27 janvier 12:13

Antoine Gautier, un maire de Bordeaux « écœuré » par ses électeurs …

20 janvier 14:59

Le Jam Attitude fait son Cabaret

19 janvier 14:57
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Bordeaux Photographie
localisation de l'annonce Bordeaux Décoration
Lire +
Un village LEGO® à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Ciné-Débat : La Reine Bicyclette
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Nouvel An Chinois aux Vignobles des Quatre Vents
localisation de l'annonce Margaux Autres
Lire +
Célébration du nouvel an berbère : COUSCOUS suivi d'une soirée dansante
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement