Andernos

« L’écume des mots » quand les vagues charrient des romans sur le rivage d’Andernos les bains.

Ce fut donc pour sa troisième édition, un week-end Littéraire de qualité qui s’est achevé dimanche soir. Ce rendez-vous s’inscrivait dans le cadre des manifestations littéraires qu’organise la Médiathèque d’Andernos en relation avec Pierre Mazet, Président de l’association « l’Escale du Livre », et chef d’orchestre de tous ces évènements.

Les écrivains étaient là pour donner de leur temps et des dédicaces à leurs lecteurs. Dans l’ordre d’ apparition tout au long de ces deux journées :
Leïla Sebbar« L’Orient est rouge » (Elyzad)
Emmanuel Ruben « Sous les serpents du ciel » - Rivages.
Yves Ravey « Trois jours chez ma tante »-Éditions de Minuit
Éric Holder « La Belle n’a pas sommeil » –Le Seuil
Jean-Yves Cendrey La sexualité normande comme ma poche
Jean Mattern« Le Bleu du lac » – Sabine Wespieser
Hervé Le Corre « Prendre les loups pour des chiens »-Rivages
Lydie Salvayre « Tout homme est une nuit »- Le Seuil
Si ce dimanche le soleil chauffait enfin les vieux os andernosien en ce mois de mai trop longtemps frileux, ce n’était pas le cas sous la tente, longue ombre blanche, dressée pour l’occasion sous le regard curieux de la maison Louis David. En cette belle matinée, c’est Pierre Mazet qui présentait pour un apéritif littéraire les maisons d’édition « Le Festin » et « L’arbre vengeur ». La revue « Le Festin » est une publication culturelle et touristique de la Nouvelle Aquitaine.

Pierre Mazet, Xavier Rosan et David Vincent

Son directeur Xavier Rosan qui en est aussi le créateur nous explique les buts principaux du Festin qui sont de faire connaître et valoriser le patrimoine de notre région. Pour cela des experts universitaires, mais aussi des historiens de l’art ainsi que des spécialistes du tourisme sont mis à contribution pour faire de cet ouvrage une belle réalisation. Les photos sont magnifiques et les textes de ce fait très documentés, sont en plus très bien écrits. Le dernier numéro est consacré aux jardins côtiers, ruraux et urbains de la Nouvelle-Aquitaine. Le Festin a choisi également de créer une maison d’édition à vocation nationale pour proposer des textes intemporels « L’Éveilleur » qui est diffusée et distribuée par Harmonia Mundi. David Vincent le directeur de la maison d’édition « L’arbre vengeur » décrit avec humour la vocation de son entreprise qui est celle de promouvoir la liberté. Ses choix le portent vers des ouvrages passés parfois dans l’oubli et on lui doit la réédition de textes rares comme ceux notamment d’Emmanuel Bove, Michel Bernanos ou Charles Dickens. Le colloque du matin se termina par un apéritif comme promis, avant qu’il ne laisse la place à nouveau aux écrivains. Ces rendez-vous renforcent le goût de la lecture et ces rencontres permettent de découvrir des auteurs passionnés et attachants. Cet été, à l’ombre fraiche des parasols, un bon bouquin à dévorer entre deux baignades voilà une perspective bien délicieuse à ne pas se refuser


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda