Bordeaux

L’ASM repart bredouille de Chaban

Rugbyrama pronostiquait récemment que Bordeaux finirait à la douzième place du Top 14 cette saison et sur ce qu’a montré l’UBB face à Clermont cela prouve que c’est un pronostic pour le moins hasardeux.

Depuis quelques semaines le ton employé pour parler de l’Union était emprunt d’une certaine condescendance, maintenant il va falloir peut être rectifier le tir pour parler d’une équipe comme les autres, capable de faire plier n’importe qui à la maison. On peut aussi considérer qu’elle a le droit de faire preuve d’ambition car elle n’a utilisé aucun des joueurs protégés alors que les visiteurs n’étaient pas au même régime avec notamment Lamerat qui faisait parti du XV de départ. Laurent Marti faisait remarquer il y a peu, que les gens ne comprenaient pas le recrutement de l’UBB cette année mais le match face à Clermont devrait leur ouvrir les yeux et on n’a surement pas tout vu mais en attendant les nouveaux venus se sont fait remarquer avec les essais de Fa’Asui Fuatai et Peni Ravai Kovekalou, il faudra se souvenir de ces noms. Ce que l’on peut retenir c’est que l’irlandais Jérémy Davidson a su insuffler cette part de "fighting spirit" qui manquait à cette équipe quand on voit le nouveau Leroy Houston omniprésent en première mi-temps et des avants dévastateurs en seconde, on se dit que quelque chose a changé. Rory Teague a su aussi donner aux trois quart un peu de cette hargne toute britannique qui pose si souvent des problèmes aux français. Ainsi si l’Union a un peu subi pendant une vingtaine de minutes voire un peu plus après son excellent départ et l’essai de Fuatai, les bordelo-béglais ne se sont pas jetés dans un rugby de relance, ils ont su d’abord remettre de l’ordre car Clermont se nourri facilement d’un rugby de désordre.

C’est dans la construction et avec un jeu plus construit sans s’envoler dans la relance à tout va que les locaux sont revenus progressivement dans la partie en faisant preuve d’un réalisme qui parfois l’an passé avait fait défaut avec un Hickey sobre et sur, attaquant la ligne à bon escient et surtout faisant preuve d’une régularité de métronome sur les pénalités pour ramener son équipe dans le match. A la mêlée c’est un Lesgourgues aux jambes de feu qui a alterné avec pas mal de bonheur le jeu au pied et les lancements de jeu grand champ sans jamais en abuser, il a aussi tenter sa chance avec succès pour remettre entre les mains de Dubié le ballon qui a scellé la victoire de l’Union à la 70 ème minute . L’essentiel des attaques derrières a consisté à envoyer Naqalevu pour casser la ligne de défense des clermontois qui ont pas mal souffert à ce petit jeu. On a pu constater ainsi que le jeu de l’Union a évolué vers un rugby en recherche de plus d’efficacité, mais il ne faut pas s’y tromper car il y a encore beaucoup de travail à faire surtout en touche ou Pélissié n’a pas toujours trouvé la bonne distance, le contre lui pour sa part étant assez efficace en volant plusieurs ballons à l’alignement Clermontois. Après cette très encourageante victoire, il va falloir se rendre à Castres pour affronter la bande à Urios présageant une solide empoignade avec une équipe qui a failli réaliser l’exploit face au Racing 92 en allant chercher un point à Yves du Manoir, il faudra serrer les rangs. Les internationaux vont pouvoir rentrer et en appliquant le principe qu’on ne change pas une équipe qui gagne, la composition va donner des migraines à l’encadrement.

Union Bordeaux-Bègles : 32 (3 essais Fuatai 6ème, Ravai 60ème, Dubié 70ème ; 5 pénalités Hickey 19ème, 40ème, 44ème, 50ème, 66ème ; 1 transformation Schoeman 71ème)

ASM Clermont : 25 (3 essais Yato 13ème, Grosso 15ème, Simutoga 74ème ; 2 pénalités Fernandez 27ème, 33ème : 2 transformations Fernandez 16ème, Lopez 75ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda